• Suite des photos prises par le télescope Hubble

    Un beau papillon : au centre une étoile qui a éjecté des gaz très chaud à 20 000 d° C et à des vitesses de presque 1 000 000 de km/h :

    http://lancien.cowblog.fr/images/Sciences2/heic0910h.jpg

    Les "montagnes mystiques", la nébuleuse Carine, faiute de gaz ionisés. Encore une nursery d'étoiles.

    http://lancien.cowblog.fr/images/Sciences2/heic1007a.jpg

     :
















     

    La galaxie M74 avec ses jeunes étoiles chaudes.

    http://lancien.cowblog.fr/images/Sciences2/heic0719a.jpg

    Drôle de fantôme !! De jeunes étoiles dans la partie blanche du sommet, l'hydrogène environnant emet de la lumière rouge. Le tout à 2500 années lumières de nous : c'est loin !!

    http://lancien.cowblog.fr/images/Sciences2/heic0206c.jpg
















    Le nuage de Magellan, dans la constellation de la Dorade, avec de jeunes étoiles en formation :
    La tête dans les étoiles (2)

     

     

     

     







    La nébuleuse de la Tarentule :

    http://lancien.cowblog.fr/images/Sciences2/heic1105a.jpg





















    Le disque de la galaxie NGC 5866, un disque d'étoiles et un halo; des millions d'étoiles à des billion d'années lumières :

    http://lancien.cowblog.fr/images/Sciences2/opo0624a.jpg


    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •           Vous savez que l'espace lointain m'intéresse, car c'est le lieu d'étude du passé très lointain et de l'origine de la Terre.
    On trouve de très belles photos du télescope embarqué sur le satellite Hubble sur le site de la NASA
              En voici quelques unes :
     
    Nébuleuse de la Tête de Cheval appartenant à la constellation d'Orion, photographiée en lumière infra-rouge :

    http://lancien.cowblog.fr/images/Sciences2/heic1307a.jpg

    Interaction entre deux galaxies : la plus petite est en train de passser à travers la plus grande  et une galaxie avec de jeunes étoiles notamment dans les bras de la spirale :

    http://lancien.cowblog.fr/images/Sciences2/heic1107a.jpg





    http://lancien.cowblog.fr/images/Sciences2/heic0706a.jpg

    Une galaxie avec de jeunes étoiles notamment dans les bras de la spirale, et la nébuleuse du Crabe :

    http://lancien.cowblog.fr/images/Sciences2/potw1345a.jpg




    http://lancien.cowblog.fr/images/Sciences2/heic0515a.jpg

    Des concentrations de gaz, notamment de l'hydrogène, incubateurs d'étoiles; on les appelle aussi les "piliers de la création" et enfin dans la nébuleuse de l'Aigle, cet amas de gaz , nursery d'étoiles futures

    http://lancien.cowblog.fr/images/Sciences2/opo9544a.jpg




    http://lancien.cowblog.fr/images/Sciences2/heic0506b-copie-1.jpg


     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • La NASA publie sur ses sites des images intéressantes de notre monde.
    J'en ai sélectionné quelques unes :

    La nuit tombe sur la Terre.
    Regardez à Paris et à Barcelone, les lumières sont déjà allumées, tandis qu’à Londres, Lisbonne et Madrid le soleil est encore là. Au Sud on voit les îles dans le milieu de l’océan. La vue des îles Britanniques, de l’Islande et du Groenland est parfaite.

    http://lancien.cowblog.fr/images/Sciences/Diapositive05.jpg
     

         La nuit tombe sur l'Amérique du sud

    http://lancien.cowblog.fr/images/Sciences/Diapositive10.jpg
     

          Les villes des Etats unis, éclairées la nuit :

    http://lancien.cowblog.fr/images/Sciences/Diapositive12.jpg
     

    Le détroit de Gibraltar

    http://lancien.cowblog.fr/images/Sciences/Diapositive16.jpg
     

    Les Alpes et le lac Léman

    http://lancien.cowblog.fr/images/Sciences/Diapositive18.jpg
     

         La Mer Noire

    http://lancien.cowblog.fr/images/Sciences/Diapositive22.jpg
     

         La Mer Rouge

    http://lancien.cowblog.fr/images/Sciences/Diapositive24.jpg

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •      Les grands observatoires français ne sont plus performants car leurs télescopes sont maintenant de diamètres trop faibles et les grands observatoires modernes sont pour beaucoup internationaux, en altitude pour profiter de la transparence de l’air et dotés de miroirs dont le diamètre est compris entre 5 et 40 mètres (voir une liste un peu ancienne sur http://astro.vision.free.fr/gdteles.php ) et un texte plus récent sur http://www.topito.com/top-plus-gros-telescopes-monde
        Voici quelques images de certains sites.

    Les grands télescopes dans le monde :

     

       L'un des plus récents et des plus puissants est le installé en 2004 au mont Graham aux USA à 3 267 m d’altitude et qui est doté de deux miroirs de 8,40 m, travaillant en biboculaire. L’installation a coûté  120 M$ et a été financé moitié par les USA et par l’Allemagne et l’Italie et elle a commencé à fonctionner en 2005 et est opérationnelle depuis 2008

       

    Les grands télescopes dans le monde :  En Europe, aux îles Canaries, l’Espagne a financé à 90% et construit en 2007 et mis en service en 2009, le “Grand télescope des Iles Canaries” (GCT) d’un coût de 130 M$.
        Son miroir principal, de 10,30 m de diamètre, est composé de 36 sections de vitrocéramiques hexagonales mesurant 1,9 m de large chacune, de 8 cm d’épaisseur et pesant 470 kg, qui sont en permanence réglées les un par rapport aux autres par un ordinateur. Poli avec une précision, de 15 nanomètres, il fournit des images d’une résolution proche de celles prises en orbite par le télescope spatial Hubble. Avec une surface totale de miroir de 75,7 m2, il est un des plus grands télescopes du monde.

    http://lancien.cowblog.fr/images/Sciences/Mauna2.jpg
        Les observatoires du Mauna Kea sont une collection d'observatoires astronomiques indépendants, comptant les télescopes parmi les plus grands et les plus puissants du monde, situés au sommet du volcan Mauna Kea sur l'île d'Hawaï,  à 4200 m d’altitude
        La NASA y exploite deux télescopes jumeaux aux miroirs de 10 mètres de diamètre et un télescope de 3,60m y est utilisé par la France et le Canada
    http://lancien.cowblog.fr/images/Sciences/Hawai10m.jpg

    Les grands télescopes dans le monde :

     

     

     

     

     

     




    La NASA y exploite deux télescopes jumeaux KECK, aux miroirs de 10 mètres de diamètre (photo ci-dessus), et un télescope de 3,60m y est utilisé par la France et le Canada (photo ci-contre à droite).
    Un autre télescope de 8,30 m a été installé également par le Japon

        Le très grand observatoire de Cerro Paranal, (ci-dessous), dans le désert au nord du Chili à 2630 m d’altitude, qui comporte 4 coupoles de formes assez particulières, dotées de miroirs de 8,2 mètres, a été crée en 2001 par l’Organisation européenne pour les recherches astronomiques (ESO).

    http://lancien.cowblog.fr/images/Sciences/Paranal2.jpg

    http://lancien.cowblog.fr/images/Sciences/EELT42.jpgLes grands télescopes dans le monde :
       



     

     



    Un télescope doté d'un miroir de 100 m de diamètre avait été envisagé OWL, et la pré-étude avait montré sa faisabilité, mais son coût était trop onéreux (de l'ordre de 1,5 milliards) et le projet a été abandonné (voir ci dessus maquette à gauche).

       Le projet “Europeen Extremely Large Telescope” (EELT) doté d'un un miroir de 39 mètres de diamètre, forme de 798 pièces qu'il faudra joindre au micron près, sera implanté au Chili en 2026, sur le mont Armazones à 3000 mètres d’altitude, non loin de Paranal. Il devrait permettre de voir les étoiles et galaxies qui se sont formées il y a environ 13,5 milliards d’années, et de découvrir des planètes de faible masse comme celle de la Terre.
    (photo de droite).

    http://lancien.cowblog.fr/images/Sciences/EELT3.jpg
        Il faut aussi mentionner les télescopes embarqués dans l’espace sur des satellites.
        Ils ont l’inconvénient de ne disposer que d’un espace limité et de nécessiter des moyens sophistiqués de communication pour les commander et en extraire les résultats d'expériences.
        Mais ils ont l’énorme avantage de ne plus subir les perturbations atmosphériques.
        Le télescope GAIA, lancé en 2013 par l'Agence spatiale européenne sur un satellite et être positionné à 1,5 millions de kilomètres de la Terre sur une orbite stable.
        Il sera équipé d'un miroir de 1,4 × 0,5 m² pour chaque direction de visée et de 106 capteurs CCD de 4500×1966 pixels dans un plan focal de 1,0 x 0,5 m dont les images seront ensuite transmises vers la terre. Il a dévoilé les images prises à partir de 2016.
         Hubble, en service depuis 1990 et doté d'un miroir de 2,40 m, est très connu car la NASA a publié de très nombreuses images prises par son télescope. Son remplaçant James Webb devrait être lancé en mars 2021, avec un miroir de 6,50 mètres. (cf. dernière photo)

    Les grands télescopes dans le monde :
    http://lancien.cowblog.fr/images/Sciences/hubble.jpg



       





       

     

     

     

     

     

     

     

    Les grands télescopes dans le monde :

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Coupole de l'Observatoire de Paris dans le 14ème et la grande lunette d'Arago.

    http://lancien.cowblog.fr/images/Sciences/coupol4.jpghttp://lancien.cowblog.fr/images/Sciences/coupol5.jpg

        Je ne sais pas si vous vous intéressez aux étoiles, aux planètes, à l’astronomie.
        Cela m’arrive quand j’ai un peu de temps et j’ai autrefois organisé pour des ingénieurs, des conférences par des astronomes à l’Observatoire de Paris, qui nous ont parlé du métier d’astronome, des moyens dont ils disposent et des résultats des recherches dans ce domaine, et qui, par la suite, nous ont fait visiter ces lieux anciens (boulevard de l'Observatoire et avenue Denfert-Rochereau, à Paris). Je vais donc essayer de faire plusieurs articles agrémentés de photos sur ce sujet.

    Qu'est ce que l'astronomie ?

        L'Astronomie, science de l'Univers, a pour objet l'étude du mouvement, de la nature et l'évolution des corps célestes et de leurs systèmes.
        Le domaine de l'astronomie commence au dessus de l'atmosphère terrestre pour s'étendre jusqu'aux « limites » de l'Univers.
        Le champ des objets étudiés est très vaste, des plus proches aux plus lointains : les planètes et leurs satellites, le Soleil, les comètes, les étoiles, la matière interstellaire, notre galaxie, les galaxies extérieures, les quasars, la forme générale et l'origine de l'Univers.

        L’astrophysique est une branche de l'astronomie qui concerne principalement la physique et l'étude des propriétés des objets de l'univers (étoiles, planètes, galaxies, milieu interstellaire par exemple), comme leur luminosité, leur densité, leur température et leur composition chimique. Mais tout astronome est aujourd'hui un physicien et l’astrophysique et l’astronomie sont de plus en plus confondues.

     Un peu d’histoire :

        Aussi loin que remontent les données historiques, on trouve des preuves de l’existence de l’astronomie.
        Les astronomie indienne, chinoise, sumérienne, égyptienne etc.. remontent à plusieurs milliers d’années avant Jésus Christ   
        Alors que tous croyaient que la terre était le centre du monde, Aristarque de Samos fut le premier en -280 av. JC, à penser que les planètes et la terre tournait autour du soleil qu’il supposait fixe, mais sa théorie fut déclarée farfelue et hérétique.
        Ce n’est qu’au XVIème siècle que Nicolas Copernic va réhabiliter ce modèle héliocentriste, mais il y avait encore bien des sceptiques, l'Eglise catholique en particulier..
        En 1610 Galilée, grâce à ses observation avec sa lunette astronomique, découvre que la voie lactée est un amas d’étoiles, ainsi que les quatre satellites de Jupiter et montre qu’il tournent autour de cette planète.  Il étudiera Saturne et découvrira les taches solaires.
        Mais ses thèses seront censurées en 1620 par l’Eglise et, condamné à la prison à vie pour hérésie en 1633, il devra abjurer ses thèses et déclarer que son œuvre n’était que pur travail mathématique abstrait, contrairement à la “physique”.
        Pourtant Képler en Allemagne avait énoncé en 1609 et 1618, les lois de la gravitation et du mouvement des astres. En 1687 Newton explique la proportionnalité des accélérations et des forces, l’inertie et les lois d’attraction universelle.
        Ce n’est qu’en 1728 que James Bradley prouva scientifiquement la rotation de la terre autour du soleil et qu’en 1748, les oeuvres de Galilée furent réhabilitées.
        C’est au 19 et 20ème siècles que des progrès importants seront faits en astronomie avec le développement des appareils d’observation et de mesure.

    Le métier d'astronome :

        Le travail de l'astronome a pour but de faire progresser notre connaissance de l'Univers.
        Il s'appuie pour cela sur les connaissances déjà acquises, et il utilise des observations, il réalise des expériences, il fait des calculs de modélisation.
        Le rôle des observations et des instruments est particulièrement important en astronomie : en effet l'objet de sa recherche est hors de sa portée directe.
        Les objets les plus proches peuvent maintenant être atteints en utilisant des techniques spatiales, mais la très grande majorité des objets astronomiques ne peuvent être étudiés qu'en recueillant et en analysant le rayonnement qu'ils envoient.
        Le travail de l'astronome peut être spécifié par les objets qu'il étudie ou par les techniques et les méthodes qu'il emploie :
        - le soleil, les planètes, les petits corps du système solaire, les planètes extrasolaires, les étoiles (les différents types, leur évolution…), la matière interstellaire, les nébuleuses, la galaxie, les galaxies extérieures, la cosmologie…
        - il peut faire de la mécanique céleste, de l’astrophysique....
        Il peut être plus particulièrement théoricien, observateur, concepteur d'instruments…
    Il peut travailler dans les longueurs d'ondes visibles, radio, utiliser des techniques spatiales.
        La plupart du temps, il travaille dans plusieurs domaines, selon différentes techniques, et utilise plusieurs méthodes.

    http://lancien.cowblog.fr/images/Sciences/tx047.jpg

        On distingue aujourd’hui de grands secteurs ;
            - l’étude du soleil;
            - l’étude des étoiles;
            - l’étude des planètes;
            - l’étude de notre galaxie;
            - l’étude des objets extragalactiques;
            - la cosmologie : l’étude de la structure et de l’origine de l’univers, de ses limites, du big-bang....
        Les techniques d’observation sont diversifiées : dans le visible, l’infra-rouge, l’ultraviolet, les ondes radio, les rayons X et les particules cosmiques.

    Quelques chiffres et sites en France :

        L’Union Astronomique Internationale :regroupe 13 530 membres en 2019, des astronomes du niveau doctorat es sciences, et essaie de coordonner leurs travaux de recherche.
        La Société 'française d'Astronomie et d'Astrophysique comprend environ 500 membres
        L’Observatoire de Paris-Meudon : emploi environ 600 emplois permanents sur trois sites : Paris dans le 14ème, Meudon et le radio télescope de Nançay, près de Bourges.
         Il emploie 90 astronomes et 250 chercheurs du CNRS, ainsi que des enseignants.
         Il a en effet :    
                    • une mission de recherche ;
                    • une mission d'enseignement avec environ 250 étudiants;
                    • une mission de diffusion du savoir vers le grand public.
     
    Qu'est ce que l'astronomie ?
     
     
     
     
     
    L'observatoire de Paris :

     
     
     

    Qu'est ce que l'astronomie ?
     
     
     
    L'observatoire de Meudon et sa coupole tournante de 18,50 mètres de diamètre :
     
     
     
    Voici enfin le site de Nancay, créé en 1955 près de Bourges, grand récepteur destiné à capter les émissions du ciel et notamment du soleil dans le domaine des ondes radio de 30 MHz à 10 GHz, qui fait de nombreuses expérimentation, notamment avec la NASA

    http://lancien.cowblog.fr/images/Sciences/Nancay-copie-1.jpg
     
    D'autres observatoires en France :
     
     
    http://lancien.cowblog.fr/images/Sciences/Hteprovence.jpg

        L’Observatoire de Haute Provence, à 650 mètres d’altitude, près de Manosque est resté pendant longtemps le plus important d’Europe  avec depuis 1958 le télescope de 1,93 m de diamètre qui a permis la découverte en 1995, de la première planète hors système solaire.
    Ci dessous une photo de son télescope

    http://lancien.cowblog.fr/images/Sciences/HteProvtelescope.jpg












     
     
     
     
     
     
     
     
     
              L’observatoire en haut du Pic du Midi de Bigorre, à 2 877 mètres d'altitude, dont la première coupole date de 1908, posède le plus grand télescope de France de 2 m de diamètre.
        Je vous recommande d’aller sur le site http://www.picdumidi.com/ et de faire la visite virtuelle. Le panorama est époustouflant. La visite et les documents fort bien faits.
    http://lancien.cowblog.fr/images/Sciences/Picmiditelescope.jpg
    Qu'est ce que l'astronomie ?
     
        Demain je publierai des photos d’autres grands sites d’observation à l’étranger, mais très utilisés aussi par les astronomes français. Puis nous parlerons dans quelques jours, de l'Univers et notamment des galaxies et des étoiles.
     
     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique