• Quelques histoires humoristiques /

    Les histoires drôles trouvées sur internet vous ayant déjà amusé(e)s, en voici quelques autres :

        Ce matin j'étais sur l'autoroute en route pour le bureau. J'ai regardé à gauche et il y avait une femme dans une BMW toute neuve. Elle roulait à 130km/h et elle se regardait dans le rétroviseur pendant qu'elle appliquait son mascara. J'ai détourné le regard quelques secondes et tout à coup, elle était à moitié sur ma voie, toujours en train de se maquiller ! Cela m'a fait tellement peur que j'en ai laissé tomber mon rasoir électrique, qui a fait tomber le peigne que j'avais dans l'autre main.
    Dans toute cette confusion, j'ai essayé de redresser le volant avec mes genoux, mais mon téléphone cellulaire est tombé dans le café que je tenais justement entre mes genoux; le café chaud s'est répandu et m'a brûlé les cuisses, mon téléphone est fichu, et j'ai perdu la communication pendant un appel important.
    J'ai failli avoir un accident à cause de cette idiote !

        A l'aéroport une très grande vedette est accueillie par des milliers de personnes. Elle demande aux policiers qui repoussent la foule :
    - Pourquoi vous faites ça ?
    - C'est pour des raisons de sécurité.
    - Sécurité ? Je ne voulais pas leur faire mal !

        L'accordeur de pianos se présente chez Madame Teuteufe
    - Mais j'ai jamais demandé d'accordeur !
    - Vous non mais vos voisins oui
       
        Une dame enveloppée va visiter son médecin :
    - Docteur, je voudrais bien perdre du poids.
    - D'accord vous allez commencer par me dire vos habitudes alimentaires.
    - Oh ! Je ne mange pas beaucoup, je ne bois jamais d'alcool et je fais de l'exercice tous les jours.
    - Avez-vous d'autre chose à ajouter ?
    - Oui, je mens souvent.

        Deux copains se croisent dans la rue :
    - Dis donc ?! Comment fais-tu pour avoir toujours des super manteaux et imperméables, en revanche tes pantalons laissent à désirer.
    Ben, je n'ai pas encore trouvé de restaurant où les clients accrochent leur pantalon au portemanteau.

        Au restaurant, un client dit au serveur
    - Attention ! Vous mettez votre doigt dans ma soupe !
    Celui ci répond :
    - Ne vous inquiéter pas elle n'est pas chaude !

        Un homme est attaché à un poteau dans une tribu cannibale.
    Un cannibale s'approche et lui demande:
    - C'est quoi ton nom?
    Alors l'homme lui répond:
    - Pourquoi me demandes-tu ça?
    Le cannibale lui répond:
    - C'est pour le menu !

        Deux amis discutent :
    - Tu ne devineras jamais ce qui m'est arrivé, la peur de ma vie, je me suis retrouvé face à un lion, il y a quelques jours. J'étais seul et sans pistolet...
    - Qu'est-ce que tu as fait ?
    - Que pouvais-je faire ? D'abord, je l'ai regardé droit dans les yeux, mais il s'est lentement approché. Je me suis écarté, mais il s'est encore rapproché de moi...Je devais rapidement prendre une décision.
    - Comment t'es-tu enfui ?
    - Je l'ai juste laissé, et je suis passé à une autre cage...

        Les locataires du cinquième sont impossibles. Hier, ils ont frappé du pied sur le plancher pendant une demi-heure.
    - Ils vous ont réveillé ?
    Non, heureusement ! A cette heure là, je jouais de la trompette !

        Un curieux pénètre un magasin de musique.
    - Bonjour monsieur, vous désirez ?!
    - Oh je regarde vos cuivres. Combien ces trompettes...
    Il s'avise alors que le magasin est ouvert sur l'armurerie voisine et reste bouche bée de stupéfaction avant de s'offusquer :
    - Comment ? Vous, commerçant d'art, vendez aussi des armes ?
    - Que voulez-vous ? Il faut bien vivre ! Au moins quand je vends un instrument à un débutant, j'ai bon espoir de vendre un pistolet à son voisin !

    Enfin, celle ci, horrible :

        C'est un gars qui en revenant de la chasse de la jungle dit à son ami :
    - J'ai tué 10 éléphants, 11 serpents, 7 lions, 3 panthères et 9 pânou-pânou.
    Son ami lui demande c'est quoi ça des pânou-pânou ?
    - Je sais pas trop, il y avait dans le fond de la forêt des cris qui faisaient : "PÂNOU-PÂNOU"

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •      Je ne sais pas si cela vous laisse indifférent d’avoir un moustique dans votre chambre, alors que vous voudriez dormir.
Moi cela m’agace et il faut que je l’élimine !
        Alors j’ai construit l’arme fatale.
        J’appuie sur un petit bouton sur ma table de nuit, et un petit rayon lumineux violet se promène dans l’obscurité, alors que j’entends le vrombissement de mon sale moustique.
        Et puis clash, un petit éclair dans l’espace, une petite boule de feu de quelques millimètres de diamètre et un peu de fumée, et le vrombissement aigu s’est éteint brusquement.
        Mon moustique a flambé, atteint par un rayon laser.
        Voici l’engin : un petit laser, peu puissant, mais assez pour cramer des ailes de moustique; un petit sonar à trois détecteurs en triangle qui détecte son vrombissement, et un calculateur qui triangule la position du moustique et oriente le laser, et quand rayon et moustique se rejoignent, déclenche le tir.
        Maintenant je dors tranquille toute les nuits, après une petite chasse aux moustiques pour s’apaiser avant de dormir.
        Et la SPA n’a rien à dire, le moustique ne souffre pas : l’impulsion laser est trop rapide.
        Ci- dessous une vue de l’engin et un schéma :

    http://lancien.cowblog.fr/images/Objetsdivers/lasermoustique.jpghttp://lancien.cowblog.fr/images/Objetsdivers/maxresdefault.jpg





                                         Oui mais





    http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux6/ccmr110001.jpg   

     

                                      Poisson d’avril me direz vous ?
        Pas tout à fait.
        Bien sûr je n’ai pas construit cet engin.
        Mais le laser anti-moustiques n’est pas une vue de l’esprit.


        Bill Gates avait suggéré cette méthode comme l'une des techniques de pointe pour lutter contre le paludisme ou la malaria et détruire facilement de grandes quantités de moustiques anophèles femelles.
        Nathan Myhrvold, ancien directeur technologique de Microsoft, est venu faire une démonstration avec un appareil mis au point par sa société « Intellectual Ventures".
        Le prototype a été construit à partir d'éléments très communs (qu'on trouve dans des imprimantes, des appareils photos et lecteurs Blu-Ray), presque tous achetés d'occasion sur eBay et des sites similaires.
        Cette arme laser est capable de détecter un moustique à une trentaine de mètres, de faire la différence avec d'autres insectes et même entre un moustique mâle et femelle (selon la taille et la fréquence du battement d'aile).
        Une fois la cible validée, elle est abattue en plein vol en moins d'un 1/10e de seconde par un laser «non mortel» qui «n'endommage pas les tissus humains». Ce laser peut rôtir de 50 à 100 moustiques par minute et dispose d'une sécurité pour ne pas tirer si autre chose qu'un moustique se trouve dans la zone sous surveillance.
        Par contre il n’est pas prévu de récupérer les moustiques grillés pour déjeuner.

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Le dictionnaire du diable.(suite de J à Z)

                - Journaliste : Écrivain qui tente de trouver sa voie dans la vérité, et qui la disperse dans une tempête de mots.  - Langage : Musique avec laquelle nous charmons les serpents qui gardent le trésor d'un autre.

              - Logique Art de penser et de raisonner en strict accord avec les limitations et les incapacités de l'humaine incompréhension. Toute la logique est basée sur le syllogisme, qui présente une proposition majeure, une proposition mineure et une conclusion - ainsi :
    Proposition Majeure : Soixante hommes peuvent faire un ouvrage en soixante fois moins de temps qu'un seul homme.
    Proposition Mineure :Un homme peut creuser un trou pour un poteau en soixante seconde ; donc - 
    Conclusion : Soixante hommes peuvent creuser un trou pour un poteau en une seconde.
    Cela peut prendre le nom de syllogisme arithmétique, dans lequel, en combinant la logique et la mathématique, nous jouissons d'une double certitude et sommes deux fois comblés de bonheur. 
              - Longévité : Prolongation inconfortable de la peur de la mor
              - Loquacité n. Affection qui redouble chez le malade incapable de refréner sa langue quand vous souhaitez prendre la parole. 
              - Lycée :. École antique où l'on s'entretenait de morale et de philosophie. 2/. École moderne où l'on discute de football. 

              - Mariage :État ou condition d'une communauté comportant un maître, une maîtresse et deux esclaves, l'ensemble ne faisant que deux personnes. 
              - Médire : Faire le portrait d'un homme comme il est, quand il n'est pas là. 
              - Menteur : Personne qui pratique l'expression de la vérité avec une conscience assez lâche.
              - Ministre :. Personne qui agit avec un grand pouvoir et une faible responsabilité.
              - Mythologie : Ensemble des croyances d'un peuple primitif concernant ses origines, sa préhistoire, ses héros, ses dieux, etc., à ne pas confondre avec les récits véridiques qui sont inventés par la suite. 

              - Négociant : Personne engagée dans une démarche commerciale. Une démarche commerciale est une action dans laquelle la chose démarchée est un dollar. 
              - Noces : Cérémonie dans laquelle deux personnes s'engagent à devenir une, une s'engage à devenir rien du tout, et rien ne s'engage à devenir supportable.  

              - Objectif - Le devoir que nous assignons à nos désirs.
              - Opéra : L'acteur singe l'humain - au moins dans son aspect ; le chanteur d'opéra singe le singe. 
              - Orthographe : La science qui épelle avec l'oeil à la place de l'oreille. 

              - Paix : Dans les affaires internationales, période de duperie entre deux périodes de combats.
              - Patience : Forme mineure de désespoir, déguisée en vertu. 
              - Phare :. Construction élevée sise au bord de la mer, dans laquelle le gouvernement entretient une lampe et l'ami d'un politicien. 
              - Pharmacien :. Complice du médecin, bienfaiteur du croque-mort et ravitailleur de la vermine du cimetière. 
              - Philosophie : Route comportant de nombreuses voies et qui s'étend de nulle part à rien. 
              - Plagier : Emprunter la pensée et le style d'un autre écrivain que l'on a jamais, jamais lu. 
              - Politesse : La plus acceptable des hypocrisies. 
              - Politique : Lutte d'intérêts déguisée en débat de grands principes. Conduite d'affaires publiques pour un avantage privé. 
              - Présage : Signe que quelque chose arrivera si rien ne se passe. 
              - Préjugé : Opinion qui se promène sans moyen visible de transport. 
              - Prescription :. Conjecture du médecin qui fera que se prolongera avec un moindre mal la situation du patient. 
             - Prêtre : Homme qui prend en charge nos affaires spirituelles afin d'améliorer ses affaires temporelles. 
              - Preuve : Évidence ayant une once de plausibilité supérieure à son improbabi-lité. Témoignage de deux personnes face à celui d'une seule. 
              - Projeter : Se faire du souci à propos de la meilleure méthode pour aboutir à un résultat accidentel. 

              - Raseur : Personne qui vous parle quand vous souhaitez qu'elle écoute.          
              - Reconsidérer : Chercher une justification pour une décision déjà prise. 
              - Réfléchir : Peser les probabilités dans la balance du désir. 
              - Refus : Les refus appartiennent à différents degrés sur une échelle de valeur décroissante : le formel refus, le refus conditionnel, le timide refus et le refus féminin. Résolu adj. Obstiné dans une voie que nous approuvons.) 

              - Révélation : Livre fameux dans lequel Saint Jean le Divin cacha tout ce qu'il savait. Les révélations sont en fait effectuées par les commentateurs, qui ne savent rien. 
              - Révérence : Attitude sacrée d'un homme envers un dieu, d'un chien envers un homme.
              - Route : Ruban de terre au long duquel on peut cheminer depuis l'endroit où l'on s'ennuie jusqu'à l'endroit où il est futile d'aller.  
              - Ruse  Ce qui tient lieu de cervelle aux imbéciles
               - Seul : En mauvaise compagnie. 

              - Sorcière:. Horrible et repoussante vieille femme, en perverse activité avec le diable.  Belle et attirante jeune personne, dont les perverses activités dépassent le diable. 
              - Souvenir (se) : Se rappeler avec des améliorations de quelque chose de pas nécessairement connu. 
              - Surmenage: Trouble grave qui affecte de hauts fonctionnaires publics quand ils veulent partir à la pêche. 
              - Syllogisme : Formulation logique consistant en une affirmation majeure et une affirmation mineure, et une incohérente. 
              - Travail : L'un des processus selon lequel A gagne des biens pour B. 
              - Vérité :. Compromis ingénieux entre l'apparence et la désirabilité. 
              - Vieillesse : Période de la vie où nous transigeons avec les vices que nous continuons à chérir, tout en repoussant avec horreur ceux que nous n'avons plus la faculté de commettre. 
              - Violon : Instrument qui titille les oreilles humaines par le frottement d'une queue de cheval sur les boyaux d'un chat. 
              - Voisin  Personne qu'on nous demande d'aimer comme nous-mêmes, et qui fait tout ce qu'il peut pour nous faire désobéir. 
               - Voleur :Homme d'affaires candide. 

     


     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    Je ne sais pas si vous connaissez le « dictionnaire du Diable », d’Ambrose Bierce ?

     

        Ambrose Bierce est un écrivain et journaliste américain qui a vécu au emps de la Guerre de Sécession (il est né an 1842 et mort en 1913).
        C’est une personne ayant un humour un peu noir et incisif, qui a aimé décrire dans ses romans, l’absurdité de la nature humaine et de ses actes.
        Son  « dictionnaire du Diable » est connu pour ses définition, certes amusantes, mais très critiques et assez réalistes.
        En voici quelques unes de A à I :  


                - ABSTINENT : personne faible qui cède à la tentation de se refuser un plaisir.
               - ABSURDITE. Affirmation manifestement incompatible avec son opinion propre.
               - ACCOMPLISEMENT. La fin de l'effort et le début de l'ennui.  
               - ALLIANCE : en politique internationale, union de deux voleurs qui ont leurs mains si profondément enfoncées dans les poches l'un de l'autre qu'il leur est difficile de s'en prendre à un troisième.
              - AMBIDEXTRE : capable de prendre avec un égal talent dans une poche de droite comme dans une poche de gauche.
             - AMITIÉ (n.). Embarcation assez grande pour porter deux personnes par beau temps, mais une seule en cas de 
            - AMNISTIE : magnanimité d'un pays envers des coupables qu'il serait trop onéreux de  sanctionner
           - AMOUR : folie temporaire que l'on peut guérir par le mariage.
          - ANTIPATHIE : Sentiment que nous inspire l’ami d’un de nos amis.
          - ARCHITECTE : Celui qui trace le dessin de votre maison en nourrissant des desseins sur votre argent.
         - ASSISTE : Individu qui compte sur la générosité publique pour un soutien que vous-mêmes n'êtes pas en position de pouvoir obtenir.
          - AVOCAT : homme prêt à tous les mensonges pour faire éclater la vérité.
         - AVOUER : Confesser une faute. Dévoiler les fautes d'autrui est un grand devoir imposé par l'amour de la vérité.

             - BAROMÈTRE (n.). Ingénieux instrument qui nous indique le temps qu’il fait.
            - BATAILLE :. Manière de défaire avec les dents un noeud politique qui ne veut pas céder avec la langue.
          - BEAUTE : Pouvoir qui permet à la femme de charmer un amoureux et de terrifier un mari.
          - BELLE-MERE : vision futuriste de sa propre femme.
         - BIEN-ÊTRE : état d'esprit produit par la contemplation des ennuis d’autrui.
         - BLÉ : céréale dont on arrive, non sans peine, à tirer un assez bon whisky et qu'on utilise pour faire du pain.
         - BRUIT : Puanteur dans l'oreille. Musique non domestiquée. Produit principal et signe authentique de civilisation.

               - CALOMNIER :  Attribuer malicieusement à quelqu'un les actions vicieuses que l'on n'a pas eu la tentation ou l'opportunité de commettre soi-même. - CANNE À PÊCHE : bâton avec un crochet à un bout et un imbécile à l’autre.
            - CANNIBALE ; qui aime son prochain, en sauce.
            - CANON (n.). Instrument utilisé dans la rectification des frontières.

            - CÉLIBATAIRE: homme qui peut avoir plusieurs femmes sur les genoux, mais aucune sur les bras.
           - CERVEAU : Appareil avec lequel nous pensons que nous pensons.
           - CHEMIN DE FER : Le plus important des dispositifs mécaniques qui nous permettent de nous déplacer de là où nous sommes à là où nous ne serons pas mieux.
          -  CIEL : Endroit où les méchants cessent de vous assommer avec la bavardage de leurs affaires personnelles, et où les gentils écoutent avec attention tandis que vous exposez les vôtres.
          - CIRQUE :  Endroit où les chevaux, les poneys et les éléphants sont autorisés à voir des hommes, des femmes et des enfants se conduire comme des idiots.         -    

          - CLAIRVOYANCE : capacité pour une personne, généralement féminine, de voir ce qui est invisible pour son patron - à savoir que c'est un abruti.
             - CLARINETTE (n.). Instrument de torture utilisé par une personne qui a du coton dans les oreilles. Il y a deux instruments qui sont pires qu'une clarinette - deux clarinettes.
            - COCHON ; animal étonnamment proche de la race humaine par la vivacité et la splendeur de son appétit.
            -COMESTIBLE (adj.). Bon à manger et facile à digérer : tel est le cas d’un ver pour un crapaud, d’un crapaud pour un serpent, d’un serpent pour un porc, d’un porc pour un homme, d’un homme pour un ver.
              - COMMERCE : Sorte de transaction à travers laquelle A dépouille B des biens de C et en compensation de laquelle B soulage des poches de D de l'argent de E.
            - CONCLUSION : endroit où on en a marre de penser et de réfléchir.
            - CONFERENCIER :  Homme qui met sa main dans sa poche, sa langue dans votre oreille et sa foi dans votre patience. 
           - CONFIDENT : Personne instruite par A des secrets de B, confiés personnellement par ce dernier à C. 
          - CONNAISSEUR :  Spécialiste qui sait tout à propos d'une chose et rien à propos de tout le reste. 
          - CONSERVATEUR : Homme d’état féru des maux déjà existants, à la différence du Libéral qui désire les remplacer par d’autres.
          - CONSOLATION : Lorsque l'on constate qu'un homme meilleur est plus infortuné que soi. 
          - CONSULTER : Rechercher l'approbation d'autrui pour un projet déjà bien arrêté.
          - CONVERSATION :Foire où chacun propose ses petits articles mentaux, chaque exposant étant trop préoccupé par l'arrangement de ses propres marchandises pour s'intéresser à celles de ses voisins.  
          - CORSAIRE : Politicien des mers.
         - COUARD : Celui qui, dans une situation périlleuse, pense avec ses jambes.

            - DÉDAIN : sentiment d'un homme prudent envers un ennemi qui est trop formidablement à l'abri pour être attaqué.
            - DENTISTE : Prestidigitateur qui, tout en mettant du métal dans votre bouche, subtilise des pièces dans votre poche.
            - DERISION : Manière de montrer que la personne qui en subit les attaques est dénuée des heureuses qualités qui distinguent ceux qui l'attaquent.      
            - DESTINÉE (:. Autorité qui couvre le crime d’un tyran ; excuse qui explique l’échec d’un imbécile.
           - DETRESSE :. Maladie contractée à l'exposition de la prospérité d'un ami.
            - DICTIONNAIRE : gros livre épais qui nous indique comment épeler un mot qu'on ne trouve pas si on ne sait pas l’épeler.
            - DEUX FOIS : Une fois de trop.
           - DIFFÉREMMENT (adv.). Pas mieux.
           - DIFFÉRENCIER (v.i.). Relever des détails qui font qu’une personne ou une chose est, si possible, plus détestable qu’une autre.

            - ÉCONOMISTE : expert qui saura demain pourquoi ce qu'il a prédit hier n'est pas arrivé aujourd'hui.
           - ÉDUCATION : Ce qui révèle, dans les manières et les façons d'un imbécile, son manque d'intelligence. 

           - ÉGOÏSTE : une personne de mauvais goût, plus intéressée à elle-même qu'à moi. 
          - ÉLOQUENCE Art de convaincre les imbéciles par la parole de ce que le cheval blanc d'Henri IV est effectivement blanc. Cela inclut le talent de prouver que le cheval blanc est également de n'importe quelle autre couleur.  
         - ÉMOTION:. Maladie épuisante causée par un afflux du cœur à la tête. Elle s’accompagne parfois d’un copieux écoulement de chlorure de sodium hydraté provenant des yeux.
          - ENVELOPPE :. Cercueil d’un document ; fourreau d’une note à payer ; cosse d’une remise ; robe de nuit d’une lettre d’amour.
         - ÉRUDITION :. Poussière tombée d’un livre dans un crâne vide.
        - ESTIME DE SOI-MÊME :. Évaluation erronée.
        -EXCENTRICITE : Manière de se faire valoir qui est si facile à mettre en oeuvre que les imbéciles l'utilisent pour mettre en relief leur nullité.      

            - FANATIQUE : celui qui s'obstine à soutenir une opinion qui n'est pas la vôtre.
            - FELICITATIONS: Politesse de la jalousie.
            - FIDELITE Vertu particulière de ceux qui ne sont pas loin d'être trompés. 

            - FOI :Croyance sans preuve dans ce qui est affirmé par quelqu'un qui parle sans savoir, ou qui pense sans comparer.

            - GÉNÉALOGISTE : quelqu’un prêt à poursuivre vos ancêtres aussi loin que votre argent pourra aller.

            - HÉSITATION : espèce de retard, avant de dire une bêtise.
           - HISTOIRE : Compte rendu hautement douteux d'événements historiques hautement futiles, causés par des chefs d'une haute scélératesse et des soldats particulièrement stupides.
          - HYPOCRITE : Personne qui, professant des vertus qu'il ne respecte pas, rend évident l'avantage de sembler être ce qu'il dédaigne.

            - IMMIGRANT : individu mal informé qui pense qu'un pays est meilleur qu'un autre.
           - INSURRECTION : Révolution qui a échoué. Tentative infructueuse pour substituer le désordre à un mauvais gouvernement.

            - INTELLECTUEL : individu capable de penser pendant plus de deux heures à autre chose que le sexe
            - INTERPRETE :Individu qui permet à deux personnes de langues différentes de se comprendre mutuellement, en répétant à chacune ce qu'il aurait été intéressant pour l'interprète que l'autre eût déclaré.

            - INTERROMPRE : écouter plus vite que la personne en face ne parle.

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Aujourd'hui, ce sera un intermède entre des articles plus sérieux : des histoires humoristiques trouvées sur internet ou dans des bouquins.

        Quelques histoires d'animaux :

    http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux2/mite.jpg

    Deux mites se rencontrent sur un pull: 

    - tu vas où en vacances cette année? 
    - j'ai trouvé un refuge près du col et toi?
    - moi je vais dans la manche!!!




    http://lancien.cowblog.fr/images/Divers/oeuf10.jpg

     

     

     

     

    Deux oeufs sont dans un frigo.
    L'un dit à l'autre:
    - Pourquoi t'es tout vert et tout poilu
    L'autre  répond :
    - Parce que je suis un KIWI , imbécile !!!







     http://lancien.cowblog.fr/images/Photoscomiques1/vxo6j9zn.jpg             
           A la ferme, le cheval est malade.     
           Le vétérinaire dit au paysan :
    "Je lui injecte un remède, si dans 3 jours il n'est pas remis, il faudra l'abattre".
          Le cochon qui a tout entendu, dit au cheval :"Lève toi !"
          Mais le cheval est trop fatigué.
           Le deuxième jour le cochon dit :
    "Lève toi vite !"
            Le cheval est toujours aussi fatigué et ne se lève pas.
            Le troisième jour le cochon dit :
    "Lève toi sinon ils vont t'abattre !"
    Alors dans un dernier effort, le cheval se lève.
            Heureux le paysan dit :
    "Faut fêter ça : on tue le cochon !"
       

     

    http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux2/IMFACCROCHEGWEBCHEMIN10541225961945.jpgUne femme arrive dans la cuisine et voit son mari avec une tapette à mouche...
             - Que fais-tu ?
    Il répond :
             - Je chasse les mouches...
             - En as-tu tué ?
             - Oui, 3 mâles, 2 femelles
    Intriguée, elle lui demande :
             - Comment fais-tu la différence entre les femelles et les mâles ?
    Il répond :
             - 3 étaient sur la cannette de bière, 2 sur le téléphone.

    Partager via Gmail

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique