•  

              Je n'ai pas beaucoup écrit ces derniers temps.
              J'ai en effet été opéré de la cataracte et donc je ne pouvais pas faire beaucoup d'ordinateur.
              Maintenant mes yeux sont à nouveau normaux et je vais reprendre mes articles.

              La cataracte c'est l'opacification du cristallin, cette "loupe variable" que nous avons derrière la cornée de l'oeil et qui nous permet, en "accommodant", c'est à dire en contractant ce cristallin, ce qui modifie la courbure de la loupe, de telle sorte que l'image de ce que nous voulons voir, que cela soit proche ou lointain, se forme toujours sur la rétine. Il devient progressivement vitreux, de telle sorte que votre vue baisse et surtout vous voyez par exemple une lettre fine, épaisse et un peu flou, car la lumière est diffractée par ce cristallin défectueux.

              L'opération est assez bénigne. On ne va à l'hôpital q'une demi journée et ce n'est qu'une anesthésie locale : quelques gouttes dans les yeux et on ne sent rien.
    Bien sûr ce n'est quand même pas agréable, mais le plus pénible est au début d'avoir la tête attachée sur la table d'opération (il ne faut pas que l'oeil bouge), et le drap opératoire qui vous empêche un peu de respirer. Mais on vous met un petit courant d'oxygène sous le drap, et ce désagrément disparait.
              Evidemment au départ on vous a fait prendre une douche à la bétadine et on vous remet de la bétadine sur la figure et sur l'oeil pour tout désinfecter.
              Ensuite on amène un gros appareil au dessus de votre tête : c'est un appareil de microchirurgie, sous un microscope double et le chirurgien et soin assistant regardent dans les binoculaires du microscope.
              Ils font alors une minuscule incision de 2,2 mm dans la cornée et introduisent une minuscule sonde à ultrasons qui va mettre progressivement votre cristallin en bouillie. Ils alternent la sonde et une canule qui injecte un liquide stérile et qui aspire les morceaux de cristallin en suspension dans le liquide. Cela dure dix minutes mais vous ne sentez rien, juste une vibration, et vous voyez de l'autre oeil, le chirurgien pensé sur son microscope. 
            Comme il avait vu que cela m'intéressait, il me commentait d'ailleurs ce qu'il faisait.
            Puis quand tout morceau, même minuscule du cristallin a bien été retiré, (à la fin ils font la "chasse aux miettes"), ils lavent l'intérieur avec un antibiotique et anti-inflammatoire, puis ils introduisent un petit cristallin en plastique, roulé sur lui même pour qu'il pass par la minuscule entaille, et il le font se dérouler dans la cavité.

             C'est votre prothèse qui, contrairement à votre cristallin abimé, est parfaitement transparente, et donc vous allez voir tout à fait net. Mais pas à importe quelle distance, car ce cristallin plastique ne se contracte pas, puisqu'il n'est pas rattaché aux muscles de l'oeil. 
             Avant l'opération, le chirurgien a fait des mesures en 3D de votre cornée, et il a relevé toutes les caractéristiques de l'oeil, et il calcule ensuite la forme de votre prothèse en fonction de ce que vous souhaitez
             En général elle va être réglée pour que vous puissiez voir de loin, et il vous faudra des lunettes pour lire ou faire de l'ordinateur. Parfois pour regarder la télé si vous avez un petit poste que vous regardez à 2 m de distance.
              Mais la prothèse pourrait être différente avec une vue nette de près et on met alors des lunettes pour sortir dehors et voir à plus de 10 M (comme un myope).

              Ensuite on rentre chez soi avec un pansement sur l'oeil et une coquille de protection sur l'oeil opéré. Donc on n'y voit rien de cet oeil. On n'a pas mal, mais parfois pendant quelques minutes l'impression d'avoir un petit grain de sable dans l'oie. C'est la petite incision qui cicatrise.
              Le lendemain matin on retourne à l'hôpital  et le chirurgien examine votre oeil et enlève la coquille. Vous y voyez mais un peu flou.
             Ensuite pendant huit jours vous mettez trois fois par jour des gouttes d'antibiotique et d'anti-inflammatoires et la coquille la nuit, pour ne pas risquer de blesser l'oeil dans l'oreiller. Deux jours après vous y voyez normalement. On continuera à mettre les gouttes pendant six semaines.
             Huit jours après nouvelle visite, on refait des mesures sur votre oeil; la petite incision est cicatrisée.
             Un mois après nouvelle visite, votre vison est stabilisée, votre cerveau s'est habitué à la nouvelle image et on peut vous prescrire des lunettes adaptées.

             Mais pensant ce mois d'attente vous avez besoin, pour voir de près, de lunettes pour votre oeil qui n'a pas été opéré, et les corrections que vous aviez pour votre oeil malade sont trop forte. Alors vous enlevez le verre correspondant.
             C'est la photo en tête de mon article : très commode pour se gratter le nez, ou pour mettre les gouttes, sans enlever ses lunettes !!
             Finalement c'est une opération très bénigne si on a un chirurgien et des assistants compétents; le principal risque c'est une infection ou une inflammation de l'oeil après l'opération : alors il faut mettre les gouttes régulièrement, après s'être lavé les mains et avoir passé avec une compresse un peu de désinfectant autour de l'oeil. La contrainte n'est pas bien grande.


    votre commentaire
  •            Je reprends mes articles après un long silence.
               En effet j'étais en Bretagne, dans le Morbihan, près de Carnac.
                Le temps a été très beau mais frais, comme toujours en bord de me

               Les vacances, pour moi, c'est beaucoup de travail dans le jardin et dans la maison.
               Une particularité de cette année, : avec le printemps doux et pluvieux, herbes, buissons, haies, arbres ont poussé de façon anarchique et immodérée  : deux à trois mètres de plus dans tous les sens.En arrivent je n'avais presque pas pu atteindre la porte de la maison et j'avais dû prendre la cisaille pour couper des branches et atteindre le compteur d'eau, dans le jardin.

               J'ai passé mon temps, avec mes deux filles à tailler, couper scier et mettre en forme la végétation.
               Il a fallu emmener à la déchetterie 78 sacs de déchets verts et mon tas de bûches et petit bois a bien grandi.
               Mais le résultat est satisfaisant, comme le montrent les photos ci-dessous.
               A part cela menus travaux, nettoyages divers et peinture des volets.

               Et bien sûr, le train-train quotidien des courses : marché, supermarché et boulanger; il faut bien se nourrir.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


     

     

     

     

     

     

     

     


     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     



     


    votre commentaire
  • Il est normal que, nouvel arrivé, je me présente :

                                      

         Qui suis-je ? 

         Je suis un vieux "singe" de 83 ans. J'ai 8 petits enfants de 16 à 30 ans.
        J'ai, comme retraité, beaucoup d'occupations bénévoles pour diverses associations et je m'occupe de la copropriété où j'habite.

         Il y a plus de dix ans, à la suite d'une tentative de suicide d'un de mes petits enfants, j'ai essayé, (à partir d'un blog qui n'existe plus), d'aider des jeunes de tchatche-blog à s'en sortir, à quitter leur tristesse, à résoudre leurs problèmes et à aimer la vie. J'ai continué à faire la même chose sur cowblog, (http://lancien.cowblo.fr) car un certains nombre de mes correspondants avaient émigré sur ce site. Ils correspondent avec moi et évidemment je réponds à leurs mails, mais je publie aussi des articles pour ceux qui me lisent simplement.

         Et bien sûr de nouveaux correspondants sont venus me lire, mettre des commentaires ou surtout m'écrire s'ils veulent me parler d'un problème personnel ou me poser des questions.J'ai maintenant tous les jours entre 300 et 500 lecteurs selon les sujets sur ce blog.

       Mais j'ai eu envie d'avoir de nouveaux lecteurs et je viens donc créer ce blog.

     Sur quoi porteront mes articles?

        En général sur des sujets que les mails ou commentaires que je reçois me font penser qu'il s'agit d'une de vos préoccupations.
        Ce sont dans certains cas, en ce qui concerne des jeunes, la tristesse, les problèmes avec les parents, les disputes avec les amis, ou les peines de cœur, et j'essaie de vous expliquer comment essayer "d'en sortir".
        Dans certains cas je fais quelques articles sur notre personnalité et le fonctionnement de notre cerveau. Mais ne me prenez ni pour un médecin, ni pour un psy.  J'ai une formation d'ingénieur mais, ayant fait de la recherche, j'ai certaines connaissances dans ces domaines.
        J'ai donc pris l'habitude de faire un peu de vulgarisation scientifique et technique quand un(e) de mes correspondant(e)s me pose des questions dans ce domaine.
        Enfin quand j'ai l'occasion de voir des choses intéressantes dans le domaine des sciences, des arts ou des voyages, je vous en fait part.
        Plus récemment, des lecteurs plus âgés m'ont posé des questions sur l'actualité et j'y réponds parfois par un article.
     

       
        Et puis pour nous reposer et faire un peu sourire, je publie aussi des photos, des caricatures, des histoires, dans des "intermèdes" réguliers.

         Si vous voulez visiter mon autre blog, son adresse est http://lancien.cowblog.fr  mais soyez courageux(se)x, il y a plus de 3000 articles ! (en presque 10 ans)


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique