• Vertiges et stress, ou anxiété.

                   Nous avons vu dans le précédent article que des anomalies de l'équilibre résultent le plus souvent d'un dysfonctionnement du système vestibulaire et de l'incohérence des interprétations que peut en faire le cervelet
    .              Mais le symptôme « vertige » ne renvoie pas à un phénomène, une sensation uniques. Les sensations les plus fréquentes sont les suivantes : tendance à tomber, environnement visuel qui tourne, sensation que le sujet tourne sur lui-même, perte d'équllibre, faiblesse posturale, tête lourde, sentiment que l'on va s'évanouir...
     .            Les patients souffrant de problèmes vestibulaires développent souvent des troubles émotionnels.
                Réciproquement plusieurs études ont montré qu'un trouble vestibulaire peut être lié à un grand nombre de symptômes anxieux, surtout ceux caractérisant des troubles paniques : agoraphobie (la phobie des grands espaces ou de la foule) ou acrophobie (la phobie des hauteurs).
                Les dysfonctionnements du système vestibulaire créent un handicap, de sorte que le patient redoute les apparitions de vertiges : la crainte d'être victime de vertiges ne fait que renforcer l'anxiété.
    Vertiges et stress, ou anxiété.Vertiges et stress, ou anxiété.













     
                Des études ont été faites mettant en jeu un plateau oscillant et une cabine fermée sur ce plateau. Le patient peut être dans ou hors cabine, les yeux ouverts ou fermés. On peut ainsi différencier les signaux de l'oreille interne, de la vue et de la proprioception.
                On a montré ainsi que les patients souffrant de troubles paniques maîtrisaient moins bien les conflits de signaux contribuant à l'équilibre.

                Des études ont été faites aussi en environnement virtuel : un ordinateur projette un certain environnement visuel en 3D, sur des lunettes que porte le patient et on envoie également des signaux sonores sur un casque. On peut ainsi créer un environnement différent, voire contradictoire avec les signaux reçus de l'oreille interne ou sur la situation de nos membres.
              La encore les patients souffrant de phobies ou simplement très stressés et anxieux sont plus sensibles à ces conflits, y compris à un simple décalage de quelques dixièmes de secondes entre les signaux sonores et visuels.
                On reconnaît une anxiété généralisée à six principaux symptômes :                          
                               - agitation, sentiment d'être à bout, tension permanente;
                               - sensation de fatigue, de ralentissement, non justifiée par une activité physique ou mentale intense;     
                                - difficulté de concentration, fuite dans les idées, défaut de la vigilance;
                                - irritabilité, nervosité ;              
                                - tension musculaire;           
                                - trouble d'endormissement (insomnie), réveil nocturne.                                                     
                Le patient anxieux ressent en permanence des angoisses et des soucis sans que sa situation personnelle ne le justifie forcément. Cette anxiété interfère en permanence avec l'attention portée aux autres ou à ses propres actes, et notamment à l'opinion des autres qui sont souvent interprétés à tort, source de nombreux malentendus et conflits.
               L'esprit anxieux n'est pas le seul à souffrir et le corps pâtit aussi de ce trouble. Par exemple, le sentiment de fatigue des anxieux (comme celui des dépressifs) est bien réel et peut se mesurer par une baisse des capacités musculaire

               Au bout d'une période d'anxiété forte peuvent apparaître des vertiges et ce peuvent être des signes avant-coureurs d'une dépression.
               Il ne faut cependant pas s'affoler, le vertige est souvent considéré comme une urgence par les personnes qui en sont victimes alors que dans la très grande majorité des cas, le vertige est une manifestation bénigne. 

              Mais il est prudent de consulter un médecin qui fera faire un bilan, car le vertige peut aussi être le signe d'une anomalie physiologique :    
                        - forte migraine, accident vasculaire cérébral.       
                        - réaction à certains médicaments; allergies    
                        - hypertension artérielle;  
                        - troubles de la vision;    
                        - lésions su rachis cervical:
                        - lésion du nerf acoustique;        
                        - tumeur du cervelet;  
                        - une infection de l'oreille interne. 

             Ne vous affolez pas, ces cas sont très rares, surtout si on est jeune, mais il ne faut pas les négliger,

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :