• Se protéger d'internet.

     

         L’article que j’ai fait sur les dangers des connexions internet m’a valu quelques mails inquiets, me demandant comment se protéger des hackers.
        Bien sûr les particuliers risquent moins que les entreprises, et ils n’intéressent pas les hackers de haut niveau et les équipes spécialisées dans les cyber attaques, voire rémunérées par certains états. Mais il existe beaucoup de petits hackers , qui trouvent facilement sur internet des outils pour exercer des malversations et qui espèrent tirer profit de l’intrusion dans nos machines, soit par esprit destructeur ou de puissance, soit surtout pour chercher à tirer un profit financier d’un blocage de machine ou de capture d’informations sensibles.
        Un moindre mal est la capture de nos fichiers d’adresse qui permet d’envoyer des mails à des personnes que nous connaissons , en se faisant passer pour nous.
        Comment éviter cela.?  Deux sortes de mesures sont importantes :

        D’abord au niveau de notre matériel :

            - disposer d’un antivirus, même sur votre téléphone. Il en existe de très bons, gratuits. Personnellement j’utilise AVAST et j’en suis très content. Il m’a bloqué plusieurs fois des tentatives d’infection sur mon Mac.

            - avoir un disque de sauvegarde et l’utiliser au moins une fois par semaine, en ayant soin de couper la Wi-Fi lorsque vous faites la sauvegarde pour ne pas avoir de liaison internet et protéger votre disque. Sauvegarder non seulement vos données mais aussi vos logiciels. C’est long la première fois (au moins 2 heures), mais ensuite le logiciel ne sauvegarde que ce qui a été modifié.
        Cela permet, si on vous fais chanter parce qu’ayant bloqué ou piraté votre machine, de s’en sortir : on réinitialise le disque dur, on charge un nouveau système  vierge et ensuite on recharge tous les logiciels et les données à partir de son disque de sauvegarde (hors connexion internet).

            - ne pas truffer sa machine avec des logiciels de provenance incertaine et se méfier des gadgets et widgets divers. De très nombreux logiciels sous Androïd continnnent des virus qui ensuite piratent des informations sur votre tablette ou téléphone;

            - faire les mises à jour de vos logiciels car elles comportent souvent une amélioration de la protection.

        Ensuite être rigoureux au niveau de certaines habitudes, car c’est nous-mêmes qui sommes notre premier ennemi.

            - le risque principal est celui des messages que ce soit sur l’ordinateur ou sur le téléphone (e-mails ou SMS), et principalement des pièces jointes.
        Méfiez vous de tout message inconnu et notamment de ceux de publicité. En général l’objet suffit pour savoir ce dont il s’agit et n’ouvrez même pas le message, mais surtout pas les pièces jointes, si vous ne savez pas qui vous les envoie.
        Elles risquent de renfermer un virus caché, qui va contaminer votre appareil.
        Attention aux liens que l’on vous demande d’ouvrir dans de tels messages : ils peuvent vous emmener sur un site qui chargera le virus sur votre appareil.
        Notamment si vous voyez surgir, lors de votre navigation sur internet, une fenêtre proposant de cliquer sur un bouton pour gagner un avantage attrayant, méfiez vous; cela chargera peut être un virus sur votre machine.
        Bien entendu ne donnez jamais suite aux nombreux messages à en-tête (fausse mais parfaitement imitée), d’un service officiel, d’une banque, de l’opérateur internet, de la sécurité sociale ou de la mutuelle…. , qui vous demande des informations sur vos coordonnées bancaires, sous prétexte de vous verser de l’argent ou de mise en place de systèmes de sécurité.
        Egalement ne connectez pas une clé USB qu’on vous a envoyé par la poste, « à titre de cadeau publicitaire). On ne sait pas ce qu’elle peut charger sur votre appareil.

            - le deuxième risque important est le piratage de données que vous avez stockées sur votre ordinateur. Ne stockez pas de coordonnées bancaires ou des mots de passe. Bien sûr vous ne pouvez pas connaître par cœur tous vos identifiants et mots de pass, mais il vaut mieux les mettre par écrit sur une carte ou un cahier dans votre tiroir que sur l’ordinateur ou le téléphone.
        N’utilisez pas partout le même mot de passe et utilisez des minuscule, majuscules et chiffres.
    Ne confiez pas tous ces mots de passe à un site extérieur (Apple, Google, opérateur ou autre) qui stockera tous vos mots de passe sur un dossier protégé par un mot de passe unique !

            - ne vous connectez pas à n’importe quel réseau internet, mais n’utilisez que ceux qui exigent un mot de passe de connexion pour votre Wi-Fi.
    Si vous utilisez une connexion ouverte pour naviguer sur internet, ce n’est pas trop risqué, mais par contre ne consultez pas votre compte en banque.

        Et comme je l’avais dit dans mon précédent article, les objets connectés sont particulièrement vulnérables et utilisés légalement comme des espions de vos actes. Mais ils peuvent aussi subir des attaques ciblées, notamment les logiciels des véhicules, car leur protection est actuellement déficiente.

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :