• Retour de Bretagne.

     

             La famille est repartie travailler depuis dix jours; la dernière semaine était réservée au travail : tailler les haies, tout nettoyer et ranger.

             Le rouge gorge est venu jouer la sérénade de ses touk-touk avant mon départ et je lui ai laissé un peu d'eau dans un petit bol de plastique. La pluie le remplira de temps en temps à ma place.

    Retour de Bretagne.          J’ai revu aussi papa “Queue noire” et maman “Queue rousse”, mes gentils écureuils qui jouent dans les pins, mais le jeune ado devait être à l’école, pour apprendre à ne pas laisser tomber par terre les pommes de pins vertes qu’il mange.
                Je leur ai remis toutes les pommes de pin tombées près d'un tronc, pour qu’ils aient des provisions et je ne les ennuierai plus avec la fumée du barbecue à midi...

               Les mouettes et goélands sont repartis pêcher en mer et les cris des pies et du geai ont remplacé les leurs, mais ce n’est guère plus harmonieux.!
    Retour de Bretagne.           Les pipits et les petites mésanges continuent à chercher dans les branches des haies, leur ration d’insectes, et le couple de geais et ses deux marmots ne seront plus dérangés dans leur nid dans les pins par nos aller-venues, en essayant de nous faire peur avec leur horrible cri rauque.
               Les hirondelles se sont rassemblées pour partir et on voit dans le ciel les vols d’oies et de canards qui partent vers le sud : c’est l’automne qui arrive.

    Retour de Bretagne.           Les fleurs se fanent peu à peu et le jardin va aussi s’endormir jusqu’au printemps.
               Le mimosa va finir de fleurir en solitaire, et j’ai donné une dernière fois à boire à mes bignones, qui n’auront plus leurs fleurs quand je reviendrai.
               Si les fushias continuent à pousser il faudra ue je les taille pour pouvoir ouvrir mes volet à mon retour.
               Les haies sont taillées et on a enlevé les branches mortes des arbres.
               Le petit bois est coupé à la cisaille et les branches à la scie à chaine. On ne manquera pas de bois, mais il faut qu'il sèche car il est vert pour le moment.
               Je n'ai pas eu le temps de repeindre le portail, ce sera pour l'an prochain.

     

    Retour de Bretagne.            Table de ping-pong, bateaux, bicyclettes et instruments de jardinage sont rangés dans le garage, de même qu’un peu de bois, pour pouvoir démarrer le feu s’il pleut quand nous reviendrons (après on ira chercher sous le tas dehors !!).
               Ce pauvre garage est bourré à craquer. Même plus la place pour une petite souris. Je l’ai virée dehors, la pauvre !

              La maison a fermé ses volets et va s'endormir pour l'hiver.

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :