• Quand le "non cheval" est il devenu un cheval ?

    Quand le "non cheval" est il devenu un cheval ?

              Certaines personnes ont l'esprit compliqué. 

              Un élève de terminale L était torturé par les notions "d'être" et de "non-être"  (j'ai encore quelques souvenirs de Kant, mais cela date de terminale, il y a 71 ans!) et il me demandait : quand le "non-cheval" est il devenu un "cheval" lors de l'évolution.?
              Question tordue !!!

              En fait la question ne se pose pas parce que le cheval est antérieur à l'homme sur cette terre et donc il existait avant que l'homme ne parle et ne l'appelle cheval.
              Quant à l'évolution de la "bête cheval", comme celle de tous les animaux, elle est progressive (voir Darwin) avec une sélection progressive des espèces les mieux adaptées.
              Mais si la question intéresse certain(e)s d'entre vous, je vais recopier ici un article que j'ai trouvé sur une revue animale.

    Nota : j'ai pris cette photo aux haras de la ville d'Hennebont dans le Morbihan. Si vous passez dans cette ville, je vous conseille de visiter ces haras. C'est très intéressant et l'été on assiste à des démonstrations équestres époustouflantes.
    Il y a également à Hennebont un très beau château fortifié, une belle cathédrale et un jardin botanique intéressant, le tout au bord d'une jolie rivière.

     

                           Les origines du cheval

            D'où vient le cheval ? Quand est-il apparu pour la première fois sur la terre ? Ces deux questions reviennent souvent à l'esprit des amateurs d'équidés. Mais, en l'état actuel de nos connaissances, il est assez difficile de répondre à ces interrogations.

            Au plus ancien que l'on puisse remonter, on sait que les mammifères existaient déjà sur terre depuis au moins cent millions d'années. Au début du tertiaire, un animal de la taille d'un renard, possédant quatre doigts aux membres antérieurs et trois doigts aux membres postérieurs, peut être considéré comme l'ancêtre du cheval. Baptisé Eohippus, cet animal est le premier maillon de toute une chaîne d'évolution qui, en quarante millions d'années, aboutit à notre cheval actuel.

            A l'aube du quaternaire, alors que l'homme va bientôt faire son apparition sur terre, les caractéristiques du cheval sont établies. La rencontre entre l'homme et le cheval peut avoir lieu ! Ensemble, ils vont traverser les âges, étroitement liés et associés à l'histoire. Conscient des immenses services que le cheval peut lui rendre, l'homme va le préserver de l'anéantissement. Mieux ! Il aidera même à son évolution en développant et améliorant la race.

         Aucun autre animal, pas même le chien, n'aura autant influencé et marqué la société humaine. On pense généralement que la domestication du cheval date du néolithique, à l'âge de la pierre polie. Vivant en troupeau dans la Djoungarie, au pied des monts Alta, en Mongolie, le cheval de Prjewalsky est l'ancêtre vivant de tous les chevaux actuels. Même si certains scientifiques attribuent cette paternité au tarpan de la Russie méridionale. Mais les découvertes de fresques rupestres dans les grottes de Lascaux, en France, semblent donner raison au défenseur du cheval mongol. Ces dessins indiquent que le premier rapport entre le cheval et l'homme était avant tout alimentaire. Les hommes ont apprivoisé les chevaux pour pouvoir les garder autour de leur village comme réserve de nourriture.

        C'est en Chine que l'on trouve les premières représentations d'une utilisation rationnelle du cheval. Vers 3500 ans avant Jésus-Christ, le cheval est vénéré comme un dieu et l'empereur de Chine s'adresse à lui régulièrement. Les premiers chars à deux roues tirés par deux chevaux datent de la même époque, et c'est d'ailleurs aux Chinois que l'on doit l'invention de la selle, des étriers et des éperons.
    D'invasion guerrière en invasion guerrière, les Chinois, puis les Perses, les Egyptiens, les Grecs et les Romains vont apporter au monde entier les nouvelles techniques pour utiliser les chevaux.



    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :