• Physiologie des huit intelligences d'E.Gardner (2)

              Je vous parlerai aujourd’hui de trois autre intelligence, car on n’a pas pu mettre en lumière la huitième l’intelligence « naturaliste et écologique » car il s'agit en fait plutôt de connaissances professionnelles, qui relèvent donc de la mémoire et de la logique (cortex préfrontal, hippocampe et centres de stockage des connaissances.:

    - L’intelligence intra-personnelle :
       
              C’est la compréhension et la maîtrise de nos émotions. Certes le cortex préfrontal intervient encore pour en être conscient, les analyser, en chercher les conséquences avant une prise de décision.
              Mais c’est l’amygdale qui est le moteur principal à l’origine des émotions.
              Elle est relayée ensuite par le cortex cingulaire antérieur qui intervient dans la prise de conscience et l’analyse des conflits internes et l’insula (appelé aussi cortex insulaire), qui analyse les sensations internes qui accompagnent ces émotions.
              De plus, dans le développement, mais aussi le contrôle de nos pulsions et plus généralement de nos actions, interviennent les centres de récompense et les centres amygdaliens, qui lient nos désirs et nos actions à un plaisir ou une répulsion.

    - L’intelligence interpersonnelle :


              Il est beaucoup plus difficile de situer les zones en relation avec l’intelligence interpersonnelle, car il s’agit de comportement et dès lors, c’est l’ensemble du cerveau qui coopère.
              Bien entendu le cortex préfrontal est toujours là pour réfléchir et diriger.
              Les relations humaines étant supportées essentiellement par le langage, les centres correspondants vont intervenir et notamment les centres de l’hémisphère droit qui interprètent les intonations et le contenu émotionnel..
              Mais les mimiques des visages sont également importantes et les centres de la vision, de reconnaissance des visage et du cortex cingulaire participent à leur interprétation.
              Certains groupes de neurones sont aussi particulièrement important : les neurones miroirs, dans le cortex prémoteur, qui s’activent lorsque nous voyons se réaliser la même action que celle pour laquelle ils sont impliqués quand nous la faisons volontairement.
              Un autre type de neurones dits «canoniques» s’activent à la simple vue d’un objet saisissable par le mouvement de préhension de la main codé par ce neurone. Comme si cerveau anticipait une interaction possible avec cet objet et se préparait en conséquence.
              Or cette compréhension des actions de l’autre est à la base des relations sociales et particuliè-rement de la communication interindividuelle. Il est probable que des neurones analogues inter-viennent aussi dans la compréhension et l’anticipation des actions d’autrui

     - L’intelligence corporelle-kinesthésique :


              Les zones correspondantes sont bien connues : ce sont celles qui concernent le toucher et la somesthésie, c’est à dire l’information concernant les sensations délivrées par les membres et les viscères.
              Les noyaux gris du cerveau central et le tronc cérébral interviennent dans la commande des mouvements et leur apprentissage et le cervelet pour la commande de tout ce qui est devenu automatique, lorsque le cortex préfrontal a fini de diriger l’apprentissage  des actions correspondantes.

              Et dans tous ces domaines, l’apprentissage tient une place importante et donc les centres du système de récompense interviennent également (en rouge sur le du haut de pageschéma : ATV, noyau accumbens et septum; voir mon article à ce sujet).


            

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :