• Mon ami le Bernard l'Ermite, petit squatteur.

              Quand arrive l'hiver et le mauvais temps, quand la lumière devient insuffisante et qu'on passe la journée à la lumière électrique, alors on se met à rêver des étés en Bretagne et on se demande si le petit Bernard l'ermite est bien au chaud dans sa coquille, sous une pierre, en bas de la descente à l'eau des dériveurs.

    http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux2/bermite.jpg


              Certainement beaucoup d’entre vous ont déjà vu un “bernard l’ermite”

    http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux2/bernardlermite09.jpg
              C’est un petit crustacé décapode (dix pattes dont deux avec des pinces), que l’on appelle “pagure” et dont on voit des milliers en Bretagne dès qu’on met les pieds dans l’eau ou que l’on explore les flaques.
        Pour ceux qui ne connaissent pas, cela ressemblerait un peu à un crabe ou à une toute petite langoustine, qui n’aurait aucune carapace sur son abdomen ou sa queue.

    http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux2/bernardlermite10-copie-1.jpg
              Sa caractéristique principale est que sans cette protection, il se ferait manger et que donc il lui faut se protéger contre les prédateurs et sa méthode est de “protéger ses fesses” (disons poliment son abdomen) en le logeant dans une coquille de gastéropode vide, dans laquelle il rentre entièrement et dont il ne sort presque jamais entièrement, et on ne voit en général que sa tête, deux pinces et les quatre pattes avant, alors qu’il s’accroche à la coquille avec les quatre pattes arrières.


    http://lancien.cowblog.fr/images/Animaux2/bernardlermite11.jpg
        Il s’y retire en cas de danger et bloque l’entrée avec ses pinces qui sont souvent dissymétriques.

        Il marche sur les quatre pattes avant, en trainant sa coquille.
        Il mesure jusqu'à 5 cm, présente une paire d'antennes et une pince droite plus massive que la gauche.

        Quand il grandit, lors de sa mue, il change de coquille.et donc en vole une plus grande.
        On trouve des bernard l’ermite dans les pays tropicaux et en raison de l’humidité, ils peuvent vivre à l’extérieur et même grimper dans des buissons, pendant un certain temps, dont ils mangent les petites feuilles, mais avant leur promenade sur la terre, ils remplissent leur maison coquille d’une réserve d’eau (mais à ma connaissance, il n’y a pas de réfrigérateur !).
        Le bernard l’ermite est omnivore, c’est un excellent détritivore qui mangera des algues indésirables, des restes de nourriture, des excréments de poisson, et même des cadavres s'il y en a.
        Il pond des œufs qui donneront des larves avant de devenir adultes.

        Les bernard l’ermite vivent souvent seuls mais les chercheurs se sont aperçu qu’ils vivent aussi en colonies, mais d’un type parfois particulier.
        La colonie est composée de bêtes dont la taille (et sans doute l’âge) est décroissante et qui occupent donc aussi des coquilles de taille décroissante.
        Le plus grand est l’animal dominant.
        Un jour sa maison devient trop petite et il va chercher une coquille vide plus grande et vient s’installer dedans . Alors le bernard suivant prend la coquille qu’il a laissée et ainsi de suite jusqu’au dernier, chacun change de maison.
        Extraordinaire d’entre-aide n’est ce pas ! Si seulement les humains faisaient pareil, il y aurait moins de sdf.

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :