• Les tests de recrutement (3) : les tests de personnalité et de comportement

     

    Les tests de recrutement (3) : les tests de personnalité et de comportement

         Les tests destinés à vraiment évaluer la personnalité, sont extrèmement difficiles à interpréter et en général les psys ne sont pas suffisament formés pour cela.
          Leur précision est assez mauvaise, et par ailleurs les résultats ne seraient que de peu d’utilité pour une entreprise, car il est à peu près impossible d’établir une corrélation valable entre la personnalité de l’individu et la tenue du poste pour lequel on veut le recruter.

          Un certain nombre de tests n’ont aucune valeur dans ce domaine.
          C’est le cas de la graphologie, qui ne permet pas de cerner vraiment la personnalité et n'a aucune valeur prédictive quant au comportement des individus.
           D’autres tests  - (dits projectifs) - sont valables mais pour une utilisation dans le cas de troubles mentaux et n'ont donc rien à faire en entreprise.
              - Le test de Rorschach, plus connu sous le nom de" test des taches d’encre". consiste à demander au candidat d’interpréter des taches d’encre sur papier blanc. (analyse générale, détail, couleur, forme, mouvement, son contenu :un animal, une idée, un objet…).
              - Le test de l’arbre  consiste simplement à demander au candidat de dessiner un arbre ce qui sert de base à une grille d’interprétation qui suppose que l’arbre est un auto-portrait subconscient du candidat.
              - Le test de Rosenzweig, ou test des bandes dessinées, consiste à demander au candidat de compléter une courte bande-dessinée avec le contenu qui lui semblera le plus approprié au scénario. Le spersonnages sont confrontés à des situations frustrantes et le psychologue cherche à cerner la réaction du candidat face au conflit.
          Personnellement j’avais interdit dans l’entreprise où j’étais, d’utiliser de tels tests, qui ne peuvent que donner des résultats aberrants pour un recrutement en entreprise...

         Les tests qui peuvent être utilisés avec efficacité sont des tes de comportement qui à partir de questionnaires évaluent certains traits de caractère des candidats et peuvent renseigner sur leur comportement. Ils doivent avoir fait l'objet d'une étude poussée avec une interprétation statistique qui a permis de mettre au point la moins mauvaise rédaction des questions, car les résultats des tests dépendent étroitement de la façon dont le candidat comprend et interprète les questions.
          L'étalonnage consiste à attribuer des valeurs aux diverses réponses, face à certains comportements, puis à obtenir statistiquement la courbe de Gauss de la population testée (plusieurs milliers de personnes) et on compare les résultats du candidat à l'échantillon testé,  en replaçant chacun de ses comportements analysés sur la courbe de Gauss.
         En France les plus utilisés sont le Sosie, le Papi et le Golden, ce dernier étant passé de mode mais il est à l'origine des deux autres.
        Aux USA il y a de nombreuses batteries de tests, mais beaucoup proviennent du big-five, théorie sur laquelle j'ai fait plusieurs articles.

      Le Sosie permet de “mesurer” (statistiquement et pas au sens scientifique du terme), 20 types de comportements, autour de quatre dimensions.
        • Personnelle :
            - affirmation personnelle
            - image de soi
            - sens des responsabilités
            - puissance de travail et dynamisme
            - contrôle des émotions
        • Aspirations :
            - recherche de statut
            - goût du changement
            - accomplissement de soi
            - intérêt pour les autres
            - autonomie
        • Travail :
            - curiosité intellectuelle
            - organisation
            - sens pratique
            - prudence et prise de risques.
        • Echanges :
            - sociabilité
            - capacité à diriger
            - acceptation des autres
            - recherche d'approbation
            - discipline

        Le “Papi” permet de tester 7 comportements :
            - le respect de la hiérarchie;
            - le contrôle de ses émotions;
            -le dynamisme et la capacité de travail;
            - le charisme et le niveau d’autorité;
            - l’organisation des tâches et du travail;
            - l’orientation et le style de travail
            - la sociabilité et l’aptitude à la commuication.
           
        On peut utiliser aussi sous forme de tests le MBTI qui prend en compte certaines préférences cérébrales (E/I; J/P; S/G et L/V)

        Ces tests donnent des résultats intéressants mais il faut savoir que leur “valeur prédictive “ d'un futur comportement n’est pas absolue. 

     

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :