• La régulation des réfrigérateurs-congélateurs.

    La régulation des réfrigérateurs-congélateurs.

           Un correspondant m’a demandé comment se faisait la régulation d’un réfrigérateur-congélateur, notamment s’il n’y avait qu’un seul thermostat.
          Je vais donc donner un peu plus d’explication sur les mécanismes de régulation.
          Il y a en effet plusieurs cas possibles :

          Le premier cas, dans les matériels haut de gamme, est d’avoir un compresseur et un circuit réfrigérant, contrôlé par un thermostat pour chaque appareil, congélateur et réfrigérateur qui sont alors complètement indépendants.

          C’est une solution chère et donc le plus souvent on a deux circuits réfrigérants séparés commandés chacun par un thermostat et un seul compresseur qui alimente tantôt l’un tantôt l’autre circuit. C’est la solution la plus courante. En effet un thermostat, pour le constructeur, coûte moins de 10 €.
          Le réfrigérateur et le congélateur sont donc régulés indépendamment l’un de l’autre.

          Le troisième cas sur les anciens réfrigérateurs-congélateurs et sur ceux bas de gamme est de n’avoir qu’un seul thermostat.
           Les deux armoires n’ont pas les mêmes besoins : le réfrigérateur a besoin d’un contrôle relativement précis en température, entre 3 et 6 d°C; le congélateur au contraire peut se contenter d’une régulation moins précise, entre - 12 et -20 d°C.
           L’unique thermostat va donc réguler la température du réfrigérateur dans lequel il y a une sonde de température.
          Mais le circuit de refroidissement commence par refroidir le congélateur et ses caractéristiques sont calculées, en fonction de la taille du congélateur et de son isolation, pour que, lorsque le circuit du réfrigérateur maintient 4 d°C, celui du congélateur maintient environ -15 d*C.
          En fait comme l’on ouvre moins le congélateur, il sera alors le plus souvent entre -16 et -18 d°C.
           C’est une correspondance purement thermodynamique, mais suffisante.

           Il y a enfin un quatrième cas que j’ai décrit dans l’article du 27 octobre 2017 : ce sont les appareils ventilés dans lesquels une petite soufflante fait en permanence circuler l’air intérieur, ce qui permet d’avoir une température uniforme dans chaque armoire et de ne pas créer de givre.
          La régulation est originale : un thermostat classique commande le compresseur et permet de réguler la température du congélateur.
          Un second thermostat de trouve dans le réfrigérateur, mais il ne commande pas le compresseur, mais un volet qui régule le passage d’air à -15 d° du congélateur dans le réfrigérateur, de telle sorte que la température dans celui-ci soit par exemple de 4 d°C.

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    1
    PPP9507
    Dimanche 6 Janvier à 12:29

    Bonjour,

    Confronté avec une panne de mon combiné réfrigérateur/congélateur, j'ai été très impressionné par la clarté et la précision des explications données par Papynet dans ses articles sur le sujet ! Cependant en regardant mon appareil de près, j'ai constaté qu'il était équipé d'une "vanne trois voies" qui, me semble-t-il, est chargée d'orienter le gaz froid vers l'un ou l'autre des compartiments à réguler. Pourriez-vous me dire si un tel dispositif fonctionne de façon proportionnelle au besoin de chacune des parties ou successivement de façon séquentielle par tout ou rien ?

    Bravo et merci pour les services que vous rendez !

     

     

      • Lundi 7 Janvier à 10:35

        C'est compliqué de vous répondre par un simple commentaire sans figure. Je vais donc rédiger un petit article que je publierai ce soir ou demain matin.

        La vanne trois voies sert, dans un réfrigérateur-congélateur ventilé, à réguler la température du réfrigérateur, à partir de l'air plus froid du congélateur.

        Cordialement et bonne année  Papaynet

    2
    PPP9507
    Mardi 8 Janvier à 00:15

    Bonsoir,

    Je ne pense pas que votre explication corresponde à mon appareil ! La vanne trois voies à laquelle je fais allusion est une "AWECO type KMV432". Elle est placée après que le liquide cryogénique soit revenu à la température de la pièce  et, je pense, avant les détentes, que je suppose distinctes pour le congélateur et le réfrigérateur car cette vanne est extérieure et n'est pas froide.

    Mon diagnostique actuel s’oriente vers une quantité de fluide cryogénique insuffisante car je constate une alternance périodique (30 minutes) de la température de la grille de refroidissement à la sortie du compresseur sans que ce dernier ne cesse de fonctionner.

    Je vois les choses ainsi; en partant initialement d'un appareil arrêté ayant eu les deux portes ouvertes depuis plusieurs heures.

    Après la mise en route du compresseur, du liquide cryogénique chaud est produit, il se refroidi au contact de la grille de refroidissement dont la température s'élève. Le liquide cryogénique ainsi amené à température ordinaire passe par la vanne 3 voies qui l'oriente vers le compartiment à refroidir où il est vaporisé, il produit du gaz froid qui retourne à l'entrée du compresseur. S'il n'y a pas assez de gaz à l'entrée du compresseur celui-ci ne produit plus assez de liquide chaud et la température de la grille baisse. Il n'y a plus de froid produit, le système se retrouve dans des conditions proches de la situation initiale et peut repartir puisque le compresseur ne s'est pas arrêté. La température des compartiments oscille au rythme du désamorçage / réamorçage du compresseur.

    Pensez vous ce scénario réaliste ?

    Meilleurs vœux à vous aussi

    Merci de votre aide, très cordialement.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :