• La maladie de Lyme

    La maladie de Lyme          La végétation a particulièrement proliféré cette année, et en Bretagne, où je suis en vacances, et les syndicats d'initiatives signalent que l'on peut parfois être piqué par une tique, soit directement si elle s'est accrochée à votre peau, ou si elle était tapie dans les poils de votre chien.
              La tique, ou Ixodida, est un acarien, qui fait partie des arachnides
              Ces tiques et leurs larves peuvent transmettre. la maladie de Lyme (ou Borreliose de Lyme). Cette infection septicémique grave touche non seulement les chiens mais également l'homme et d'autres animaux (quelques milliers de cas humains par an en France et la majorité des contaminations survient entre les mois de mars et de septembre).

    La maladie de Lyme

              La bactérie responsable est un spirochète c’est à dire une bactérie de forme hélicoïdale qui répond au doux nom de "Borrelia burgdorferi".
              Après l’inoculation cutanée de la bactérie, lors de la piqûre de tique, la maladie de Lyme évolue en trois grandes phases, séparées par des périodes d’absence de signes de la maladie.

              La phase primaire est caractérisée par une lésion, survenant entre 3 et 30 jours après la piqûre de tique, érythème rouge, centré sur le point de piqûre, s’étendant progressivement de façon centrifuge, ovale  et pouvant mesurer jusqu’à 50 cm et non infectée.
             Des manifestations générales (maux de tête, douleurs articulaires, légère ascension de la température corporelle, fatigue) et un gonflement des ganglions proches de la lésion cutanée peuvent y être associés traduisant la dissémination de la bactérie dans l’organisme.
             En l’absence de traitement, cet érythème évolue pendant quelques semaines (extension progressive) et disparaît sans séquelle, de façon trompeuse.

              La phase secondaire survient plusieurs semaines ou mois après la disparition de érythème et se caractérise par :
                     - des manifestations cutanées analogues à celles observées lors de la phase primaire de la maladie;
                    - des manifestations cardiaques : syncopes (perte de connaissance), palpitations (sensation de battement cardiaque dans la poitrine), douleurs thoraciques. Ces manifestations cardiaques évoluent le plus souvent vers la guérison sans séquelle
                    - des manifestations neurologiques : une inflammation très douloureuse des racines des nerfs innervant le territoire de la piqûre de tique). Le nerf facial est fréquemment touché. Une méningite peut également survenir dans de rares cas.

             La phase tertiaire se manifeste des mois ou des années après le début de l’infection par :
                    - des inflammationss cutanées évoluant vers une atrophie de la peau, des nodules violacés, arrondis, à contours nets, fermes, localisés sur le front, le lobe de l’oreille et régressant spontanément en quelques mois;
                   -  des atteintes articulaires : identiques à celles observées dans la phase secondaire ;
                  - des atteintes neurologiques : touchant la moelle épinière ou le cerveau (manifestations neuro-psychiatriques diverses).
             L’évolution vers une phase tertiaire reste rare, même en l’absence de traitement.

             La maladie présente une évolution très favorable lorsqu’elle est traitée.
             Il est donc indispensable, dès qu’on repère une tique sur la peau, de l’enlever, en ne tirant dessus avec une pince à épiler qu’après l’avoir endormie à l’éther ou à l’alcool à 90 d° afin de décrocher son rostre, qui sinon resterait dans la peau.
            Les tiques adultes sont visibles sur la peau et peuvent être retirées rapidement. Toute personne qui a retiré une tique de sa peau sait qu'elle a été piquée et doit aller consulter un médecin si elle ressent des symptômes dus à cette piqûre.
            Par contre, les jeunes tiques ou "nymphes" sont difficilement visibles sur la peau  car grosses comme une tête d'épingle. La taille minuscule de la nymphe est la raison pour laquelle beaucoup de malades de Lyme  ne se rappellent pas d'avoir vu de tiques sur eux. Dans les cheveux , par exemple, il est très difficile de repérer une nymphe. Les piqûres dues aux nymphes passent facilement inaperçues et sont responsables d'une grande partie des cas de maladie de Lyme.
           Lorsque vous vous promenez en forêt ou dans des herbes, mettez plutôt des chaussures au lieu de nu-pieds, des pantalons au lieu de robe (ou de kilt !).
          Et si vous trouvez une tique sur votre chien ou votre chat, après l’avoir soigné, examinez vous soigneusement vous même.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :