• La maladie d'Alzheimer

        La maladie d’Alzheimer se rencontre de plus en plus chez les personnes âgées, du fait du vieillissement de la population.
        Rare avant 65 ans, elle représente 2 à 4% de la population des 70 ans et le pourcentage augmente ensuite vers 15% à 80 ans.
        Les femmes (60%) sont plus exposées que les hommes (40%), mais ce n’est peut être dû qu’à la différence d’espérence de vie.
        Il y a aujourd’hui environ un million de malades, mais leur nombre devrait atteindre 1,3 millions en 2020.

        La maladie d’Alzheimer est une lente dégénérescence des neurones, qui est caractérisée par deux sortes de lésions :

     La maladie d'Alzheimer        - des « dépôts amyloïdes, principalement près des axones, dus à une protéine, la peptide bêta-amyloïde. (Nota amyloÏde vient d’amidon, car le médecin Rudolf Virchof, qui a découvert ces dépôts croyait à tort que c’était de l’amidon alors que c’était une protéine; il n'y avait pas, à l'époque de moyens analytiques suffisants).
        Il existe naturellement dans la membrane des neurones, des protéines transmembranaires appelées APP (« Amyloid Protein Precursor », précurseur de la protéine amyloïde), qui aident les neurones à croître, à survivre et à se réparer quand ils subissent des lésions. (cf. les trois schémas ci-dessous)
        Des enzymes peuvent couper en deux endroits cette APP et libèrent alors une petite protéine, qui se replie en feuillets plissés, la protéine beta-amyloïde. Ces protéines ont tendance ensuite à s’agglutiner en plaques, stables et insolubles.
        Ces plaques coupent la communication synaptique, en perturbant le rôle d’un neurotransmetteur, la choline.
        De plus il semble que ces amas finiraient par devenir toxiques pour les neurones.

    La maladie d'Alzheimer   - d’autres protéines, les protéines Tau (pour « tubulin associated unit », sont aussi présentes naturellement dans l’environnement des neurones. Elles constituent une ossature comprenant des micro-tubulures qui assurent le transport de nutriments des neurones aux extrémités de l’axone, comme sur un « rail ». Ces micro-tubulures sont aussi appelées « fibrilles ».

         Sous l’effet d’une trop grande phosphorilation, ces protéines peuvent devenir »collantes » et quitter les microtubulures pour s’agglutiner. Les microtubulures ne peuvent plus acheminer les nutriments et l’axone meurt, puis ultérieurement le neurone.

        Cette destruction s’appelle la « dégénérescence neurofibrillaire ».
    Certains chercheurs assimilent ces protéines à des prions.


        Non seulement des neurones meurent, mais les communications avec les neurones suivants sont détruites et donc toute une chaine de communication cesse de fonctionner.

        Quelles sont les conséquences sur le fonctionnement du cerveau ?

        A partir de 20 ans et en vieillissant, le cerveau perd des neurones qui meurent. C’est particulièrement vrai pour l’hippocampe, le centre d’aiguillage de la mémoire. Donc nous avons tous des « trous de mémoire » en vieillissant, sous des aspects divers : difficulté pour trouver un mot, oubli de l’endroit où l’on a mis un objet, difficulté pour mémoriser de nouvelles connaissance, oubli d(une action mineure…
        Les malades d’Alzheimer voient ces difficultés de mémorisation augmenter progressivement. De plus une diminution importante de l’attention et de la concentration s’ensuit. C’est la mémoire épisodique immédiate qui est la plus atteinte. Puis progressivement des souvenirs plus anciens.
        Le cortex endorhinal (qui fait partie de l’hippocampe) contrôle notre notion du temps qui s’écoule et d’autre part notre « GPS interne » qui nous guide en permanence (voir mes articles des 7 et 9/11/2016).
        Il en résulte que les personnes qui développent la maladie se perdent sur un trajet habituel ou ne savent plus se situer dans le temps.
        Les troubles peuvent ensuite s’étendre au cortex préfrontal et entraîner des troubles des fonctions exécutives (programmation, séquence de réalisation d’un but, par exemple ne plus savoir comment se servir de son téléphone, de la télévision ou d’un ordinateur, ou comment préparer une recette jusque-là bien connue.)
        En temps normal le cortex préfrontal contrebalance l’influence des centres amygdaliens. Si son rôle diminue, ces derniers prennent l’avantage, entraînant des troubles du comportement et de l’humeur (anxiété, dépression irritabilité).
        L’extension de la maladie peut se traduire par des troubles progressifs du mouvement (apraxie), et plus rarement, des troubles du langage (oral : aphasie et écrit dysorthographie), ou de la vision élaborée (lecture, repérage des objets…).

        ll faut cependant souligner que cette progression de la maladie n’est ni unique, ni forcément catastrophique : tous les patients ne vivent pas la même évolution, et ne souffrent pas du même handicap. On peut bien souvent longtemps continuer à avoir une vie sociale, intellectuelle et affective avec la maladie d’Alzheimer...

      Un progrès important serait fait si l'on savait dépister assez tôt la maladie d'Alzeimer pour pouvoir en retarder les effets. 
      Il semble que ce soit possible car des tests relativement sensibles ont été mis au point, permettant de  déceler dans le sang, des marqueurs de la présence dans le cerveau, des beta-amyloïdes et des protéines Tau.

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    1
    Mardi 7 Mai 2019 à 09:31

    Bonjour, j'espère que les recherches vont aboutir !! c'est vraiment un fleau cette maladie pour les malades et leur entourage !! belle journée Rozy

    2
    Mardi 7 Mai 2019 à 14:57

    Bonjour et merci pour votre visite ! . Oui j'ai une proche ayant cette maladie et je lirai votre article lorsque je serai moins occupée . à bientôt , amitiés , escapade , 

    3
    Mardi 7 Mai 2019 à 15:44

    Ayant aidé pendant deux ans une personne âgée de surcroît amputée d'une jambe je puis dire que ce n'est pas toujours facile, j'ai discuté avec le spécialiste qui soignait cette dame, il m'a expliqué qu'il existe plusieurs formes de maladie de Alzheimer, que ce n'était pas dans la génétique etc...

    Cordialement

    4
    Mardi 7 Mai 2019 à 17:41

    bonjour et merci de votre passage  oui cette maladie fait beaucoup de degats aux neurones et c est pour le reste de la vie , un jour peut etre arriveront ils a retarder cette grave maladie car c est pas dans les années a venir qu elle sera guérie bien loin de la meme , notre voisin est en epad avec ça aussi et la il ne reconnait meme plus sa femme ou son fils depuis une semaine , 

     je vous souhaite une belle fin de journée , en bretagne elle aura été belle vers rennes coté météo 

     amicalement 

    5
    Mardi 7 Mai 2019 à 18:46

    Bonjour Papynet,

    je reçois beaucoup de choses (articles) en médecine parallèle qui me convient bien.

    Voici un lien envoyé par eux ICI . Je suis plus partante pour ce genre de médecine quand je vois certaines pratiques incroyables (refuser de traiter la maladie de Lyme. Il ne faut pas en parler. Les médecins qui écoutent se font taper sur les doigt.

    Bonne soirée et merci de ces informations.

    Sylvie

    6
    Mardi 7 Mai 2019 à 18:49

    ah merde ! j'voulais dire un truc mais je m'en rappelle plus...

    7
    Mardi 7 Mai 2019 à 18:58

    Bonjour auriez-vous la gentillesse d'effacer sur l'article que j'ai mis en lien toutes les coordonnées personnelles qui sont dessus.

    Merci. Bonne soirée.

      • Mardi 7 Mai 2019 à 19:31

        Rassurez vous le lien n'aboutit sur rien. Par contre savez vous comment on peut modifier un commentaire reçu ? Je vais essayer de voir sur le forum, car je n'ai pas encore eu le problème.
        Je reparlerai demain de la maladie de lyme.

         

      • Mercredi 8 Mai 2019 à 19:21

        Bonjour ; je me suis renseigné. C'est impossible de modifier un commentaire; mais je peux le mettre hors vision des lecteurs. Souhaitez vous que je le fasse ?

        pour la maladie de Lyme, j'ai fait un article que vous pouvez lire en allant dans accueil rubrique santé et en cliquant sur le titre.

        Les médecins ne sont pas très au courant de la malaire de Lyme et passent parfois à coté du diagnostic. Par contre, je suis étonné qu'ils refusent de la soigner car c'est contraire à leur serment. De plus ne pas en parler ne rime à rien; ce n'est pas honteux d'avoir attrapé une tique; c'est même courant à la campagne. Heureusement elles ne portent pas toutes la bactérie.

        Papynet

    8
    Mercredi 8 Mai 2019 à 09:25

    Bonjour,

    Votre blog est une véritable encyclopédie... Des articles très intéressants...

    Merci pour les passages sur mon blog.

    Je reviendrai sur le votre, il y a beaucoup à apprendre.

    Bonne journée.

    Amitiés FAUSTINE.

      • Mercredi 8 Mai 2019 à 09:41

        Merci d'être passée. Je m'intéresse aussi beaucoup à vos articles, toujours très réalistes.

         

    9
    Mercredi 8 Mai 2019 à 10:41

    Bonjour Papynet

    Merci de votre passage sur mon blog,je vois que vous aimez les chiens,vous aussi.

    J'ai perdu ma dernière chienne il y a 2 ans et je n'en voulais plus tellement on avait eu du chagrin, surtout qu'elle était en pleine forme,malheureusement ,le véto qui était dans un mauvais jour lui a fait une piqûre anti inflammatoire ( elle boitillait un peu après avoir couru dans le jardin) il a certainement piqué une veine, elle a énormément saigné et le lendemain, paralysée et morte dans la journée .On ne peut rien prouver mais bon, on lui en voudra éternellement .

    Nous sommes donc allés dans un refuge ce lundi et comme j'avais repéré ce petit chien sur leur site, nous sommes allés directement à son box et il nous attendait ! Nous ne sommes pas déçus, c'est un amour, nous avons cherché un autre véto et ce lundi nous irons faire son rappel de vaccin pour la toux des chenils .

    Voilà pour ce matin, en espérant vous lire bientôt

    Amitiés des Hauts de France

    10
    Jeudi 9 Mai 2019 à 15:07

    Bonjour

    Merci d'être passé

    la maladie d'Alzheimer ne se guérit pas pour le moment, les cachets ne sont pas remboursés car le traitement n'est pas très fiable, je crois que mon mari commence à avoir cette maladie il va faire les tests en juillet, mais je doute aussi un peu car il a aussi "l'anémie pernicieuse" qui fait perdre la mémoire et sa sœur à la même chose, alors affaire à suivre...

    L'oiseau à la tête rouge est un chardonneret 

    Je vous souhaite un bon après midi, cordialement

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    11
    Vendredi 10 Mai 2019 à 12:31

    oui ils ont fait des avancées énormes, mon oncle, a eu Alzheimer et a été très bien soigné pendant 10 ans nous a reconnu, il n'y a qu'à la fin, qu'il reconnaissait que sa sœur, plus nous, mas je préfère encore avoir Alzheimer que parkinston, sa femme en était atteinte avait toutes ses facultés et devenait un légume pleurait je me souviens.. affreux.. mieux vaut pour la personne ne pas s'en rendre compte par contre c'est dur pour l'entourage.

    je pense que Alzheimer a toujours existé, mais avant on disait elle perd la tête quoi, c'est ce dont ma gd mère pensait.. elle est morte à 104 ans avec toute sa tête, elle a eu de la chance.

     

      • Vendredi 10 Mai 2019 à 16:09

        Vous avez raison, Parkinson est bien plus pénible et si on en connait la cause (problème de dopamine), on ne sait pas bien le soigner.
        Même sans Alzheimer, on perd des neurones et les protéines Tau font des dégâts moins importants mais réels. Mon père a eu de gros problèmes de mémoire et de confusion au réveil, mais les six derniers mois de sa vie seulement et il avait 93 ans.
        Ma femme a de gros problèmes!mes de mémoire, mais je la connais bien puisqu'on est mariés depuis 64 ans et je la renseigne en permanence. Cela reste supportable pour elle, alors que Parkinson ou la sclérose en plaques sont bien plus invalidantes.

    12
    Vendredi 10 Mai 2019 à 20:12

    Perdre  les  facultés  mentales  c'est  terrible  surtout  pour  la  famille  autour ..
    Mes  enfants  ne  comprenaient  pas  pourquoi   Jacques  ne  répondait  pas  aux  questions ...
    Jacques  est  parti  en  trois  mois  d' un  cancer  Mélanome  au  cerveau  sans  que  l'on  puisse  faire  un  traitement ..On  pense  qu'il  n'a  [as  eut  le  temps  de  réaliser  car  il  n'a  jamais  rien  dit ..Ca  ne  fait  qu'un an et  demi  et  nous  sommes  toujours  sous  le  choc ..    
    Oups .....Je  suis  bavarde  ,sorry !
    Bon  Samedi  Papynet 

      • Samedi 11 Mai 2019 à 12:12

        C'est effectivement bien triste et cela provoque un grand choc. J'ai mis quelques mois à retrouver mon équilibre lors de la mort de ma mère et pourtant j'avais 62 ans !
        J'espère qu'il n'a pas trop souffert.

        Effectivement ce n'est pas toujours facile de comprendre celui qui n'a plus toute sa tête car on a du mal à raisonner comme lui, même si on le connaît très bien.

    13
    Samedi 11 Mai 2019 à 21:50

    Bonsoir et merci pour votre visite et les infos sur cette maladie.

    La maladie d'alzheimer est selon moi la pire maladie après le cancer.

    Elle affecte non seulement la personne concernée, mais aussi toute sa famille et ses proches.

    Bonne fin de soirée et à bientôt !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :