• L'homme est il le seul animal à parler ?

    L'homme est il le seul animal à parler ?

               J'ai fait les 23 et 25 septembre 2016 des articles sur le langage et en particulier les centres qui le produisent.
               Un correndant me demande dans un mail : "L'homme et il le seul à pouvoir parler. Qu'en est il du langage des animaux"
               C'est un vaste sujet; je vais essayer d'en aborder une partie.
               Mais il faut bien séparer l communication par des sons, le langage conceptuel sous forme de mots, la parole qui permet de vocaliser ce langage, et enfin la pensée qui utilise le langage.
               Aujourd'hui je vais parler du langage des animaux. Je me limiterai aux sons (ce qui n'est pas le moyen de communication le plus courant).

               Certains oiseaux ont un chant complexe, avec des "phrases" qui ne se répètent pas mais semblent évoluer en fonction des événements, et ils se répondent entre eux.
               Le petit pingouin que sa mère a laissé pour aller pêcher reconnait ses appels et la mère retrouve son petit au milieu de centaines de petits pingouins qui crient.
               Les éléphants communiquent par des cris dans des domaines où l'oreille de l'homme ne perçoit rien. Ils sont aussi sensible à des vibrations émises par leurs pieds sur le sol. Ils peuvent mémoriser les voix de plus d'une centaine de congénères de leurs groupes.
               Certains petits singes émettent des messages d'alerte qui ressemblent à des mots, et qui désignent de façon différente des prédateurs différents. Les femelles, en charge de gérer les déplacements du groupe, ont des systèmes de tours de parole et laissent les aînés s’exprimer les premiers.
               Les baleines communiquent entre elles par un "chant". Des chercheur ont montré que des baleines rencontrant un autre groupe de baleines, avaient pris leur façon de chanter pour pouvoir communiquer.
               Les dauphins ont un système de communication élaboré, par sifflements et clics. Ils se nomment les uns des autres, transmettent des connaissances aux petits, donner des messages d'alerte. Mais ces information ne sont pas regroupées et elles ne forment pas, au bout de générations, une culture.
               Certains oiseaux ont un chant inné, chez d'autre il est acquis. Si on transfère un très jeune perroquet dans un nid d'autres perroquets que parents, il apprendra le chant de ses nouveau parents.
               Les perroquets peuvent prononcer des mots de notre langage et faire des phrases, mais par imitation des sons. Ils peuvent même proférer certaines phrases dans des circonstances appropriées, mais là encore c'est par apprentissage. Ils ne comprennent pas réellement le sens des mots la plupart du temps, mais on peut les habituer à certains ordres.

              Les animaux domestiques s'intéressent à l'homme dont ils dépendent, et on peut leur apprendre à obéir certains mots, certaines phrases. Ils arrivent même à comprendre le sens non seulement de mots, mais aussi de phrases simples.
              Je donnerai l'exemple de mon chien t Truffe, un yorkshire, qui est resté 18 ans avec nous et avec lequel on communiquait souvent, ainsi que mes enfants. Il connaissait plus de 300 mots.                                      
              Pour certains mots on ne savait pas exactement ce qu'il comprenait : par exemple "promener", "dehors", "faire les courses", "on sort", on y va"  ..., c'était synonyme de sortir de l'appartement.
    Et bien sûr si on parlait de "laisse" il allait chercher son harnais et sa laisse. Et si on parlait d'auto, on le retrouvait devant la porte de la voiture, des fois qu'on l'oublierait !
              D'autres mots étaient précis : il nous connaissait tous par nos noms, et connaissait certains emplacements : les lits, les chaises, les fauteuils, le canapé, le coussin à Truffe...
              "Manger" et il allait près de sa gamelle. "boire" de son verre en plastique. Il adorait la crème de marron et le chocolat. Si l'on disait "marron-marron", il allait attendre devant le frigidaire, "chocolat, devant un placard, et si on lui donnait un biscuit, il commençait par le refuser.
              Plus compliqué, des mots et un complément : si ma femme lui disait la "toilette à truffe", il allait chercher sa brosse, mais si elle parlait de "toilette à Maman", il allait l'attendre devant la salle de bain.
              Bref il avait à peu près la compréhension d'un enfant de 18 mois, qui ne sait pas encore parler mais comprend beaucoup. Et on était parfois obligé de parler par périphrases pour qu'il ne comprenne pas. (par exemple si on voulait sortir sans lui !).

              Parlons maintenant de nos cousins les singes supérieurs.
              Dans les labos dont j'étais responsable, des vétérinaires, médecins et pharmaciens faisaient des études sur des animaux, surtout des souris, des cobayes ou des hamsters et des lapins. Mais quand il fallait voir les effets de médicaments sur le comportement sensé, on utilisait deux guenons chimpanzé. Mais il fallait leur appendre des comportements réfléchis humain et des chercheurs américains nous avaient conseillé de leur apprendre le langage des signes des sourds-muets.
             En rois ans ces jeunes guenons ont appris 1 500 à 3 000 mots dont des verbes (à l'infinitif sans la conjugaison) des adjectifs et quelques pronoms (je , tu il notamment)  
              Elles arrivaient à faire des phrases simples : sujet, verbe, complément et éventuellement adjectif, pour des actions pratiques de la vie de tous les jours.
    Elles "parlaient" donc avec leur mains, un langage simplifié humain.
    Et le plus extraordinaire est que 2 ans plus tard, l'une des guenons, devenue mère, apprenait le langage des signes à son petit babouin. Elle ne pouvait parler car le singe ne peut dire des mots.

              Je ferai d'ailleurs mon prochain article sur la parole humaine et son mécanisme.

              Voici donc quelques données sur le "langage des animaux". Je pense faire prochainement un article sur un sujet qu'on connaît mal : "Comment le langage est il né chez l'homme ?

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :