• Gueule de bois

     

    Gueule de bois

                      Savez vous ce qu'est une veisalgie ?

              Au lendemain des fêtes, beaucoup se plaignent d’avoir la « gueule de bois » et appliquent des recettes diverses pour soulager cette sensation inconfortable qui se manifeste à la suite d'une consommation excessive d’alcool.
              Cette expression bien courante vient de la sensation de raideur des muqueuses de la bouche sous l’effet de l’alcool, car elles sont déshydratées, et on a donc l’impression d’avoir un palais en bois.
              Le terme médical pour la gueule de bois est la « veisalgie ». Dans certaines régions francophones comme au Québec ou en Belgique, on peut rencontrer le terme « xylostomiase »
    La consommation d’environ 1,5 g d’alcool par kg de poids corporel (de 3 à 5 consommations pour une personne de 60 kg; de 5 à 6 pour une personne de 80 kg) conduit presque invariablement à une veisalgie plus ou moins prononcée.

              Quant à la cause, elle est en fait multiple, l’alcool étant de l’éthanol, mais il donne par transformation des aldéhydes (voir votre cours de chimie de terminale), et par ailleurs les alcools et vins que l’on consomme contiennent aussi des esters très volatils, qui leur donnent des parfums, mais contribuent aux troubles cérébraux ultérieurs. D’autres substances peuvent aussi contribuer à ce malaise.
              Les alcools blancs sont en général moins nocifs que les alcools bruns ou le vin (à quantité d’alcool équivalente bien sûr). Plus vous êtes maigre et plus l’alcool aura d’action. Dilué par de l’eau et des aliments l’alcool sera moins absorbé par l’organisme et la déshydratation moindre.


    Gueule de boisGueule de bois

     

                        Les effets sur l'organisme :

              L’alcool est transformé par le foie en divers composés chimiques dont l’aldéhyde éthylique ou acétaldéhyde, une substance qui peut notamment causer des nausées, des vomissements, des sueurs, etc., lorsque l’organisme en est saturé. Il peut s’écouler jusqu’à 24 heures pour que le corps transforme l’acétaldéhyde en acétate, une substance aux effets nettement moins désagréables.
              La digestion de l’alcool exige un énorme effort de la part du foie. Lorsqu’il est au maximum de sa forme, le foie peut éliminer environ 35 ml d’alcool éthylique pur en une heure, ce qui équivaut à environ une bière, un verre de vin ou 50 ml de vodka. Tandis qu’il peine à digérer l’alcool, l’organisme souffre de déshydratation.
              Durant l’intoxication alcoolique et la veisalgie qui s’ensuit, l’organisme subit une acidose, c’est-à-dire que le corps a plus de mal que d’habitude à maintenir l’équilibre acide/base nécessaire à son intégrité
              A part cette sensation de gueule de bois, l’abus d’alcool, même s’il est en deçà de l’ivresse, entraîne une baisse de la mémoire, de la vigilance, de l’attention, et des réflexes (d’où les accidents de véhicules), une sensation de fatigue et de faiblesse, des maux de têtes et éventuellement des nausées.
              De plus l’abus d’alcool peut entraîner une hypoglycémie, avec des vertiges et des contractions musculaires.

                        Quels sont les remèdes ?

              Bien sûr le plus radical aurait été de boire moins, mais c’est trop tard pour le faire.
    On peut limiter l'effet de l'alcool en mangeant et buvant de l'eau en même temps que l'absorption d'alcool.

              Evidemment il ne faut pas boire encore de l’alcool. Les remède du type boire de la bière ou du pastis le lendemain matin est totalement absurde et ne fera qu’indisposer plus encore votre estomac. Il faut au contraire s’abstenir de consommer de l’alcool pendant deux ou trois jours.
              Par contre on peut boire beaucoup d’eau voire des jus de fruits, ce qui réhydrate et diminue la concentration d’alcool dans le sang. Toutefois il vaut mieux boire un jus de tomate plutôt que du jus d'orange, acidifiant.

    Gueule de bois         Mais chacun y va de sa recette : douche froide , café fort, avec du sel !!, une cuillerée d’huile d’olive, des huîtres ou de la soupe de poisson, de la soupe à l’ail dans le midi ou de la bouillabaisse, des filets de hareng marinés enroulés autour de cornichons et d’oignons (les rollmops), du jus d’artichaut, du jus de tomate avec des jaunes d’oeufs (cela vaut mieux que de les mélanger à du rhum !).
              Au plan médical, tous ces remèdes ne semblent pas avoir beaucoup d’effet, et la caféine du thé ou du café risque même d’être mauvaise pour le cœur, et qui sont acidifiants.
       

    Gueule de bois       L’élimination d’alcool est lente, mais c’est le remède le plus efficace : 0,1 à 0,15 g parheure, et ni l’exercice physique, ni la douche froide ne l’élimineront plus vite. Par contre ils vous réveillent un peu de votre torpeur, mais l’exercice physique doit ne pas être ni dangereux (on sous-estime le danger), ni éprouvant pour le cœur.
              Les pansements gastrique ou à la rigueur l’huile peuvent éviter des désagrément stomacaux mais n’élimineront pas l’alcool non plus.
              Ne prenez pas de médicaments : l’alcool interagit négativement avec plus de 150 médicaments.
              Le métabolisme de l’alcool peut renforcer l’effet toxique du paracétamol pour votre foie, déjà éprouvé par les agapes, et l’aspirine ou l’ibuprofène, s’ils soulagent les maux de tête, peuvent irriter votre estomac et aggraver votre gastrite alcoolique.

              Mangez léger le lendemain : toasts grillés et bouillon salé, pas trop gras, et des mets léger, mais c’est mieux que la diète complète. Rien de tel qu’une bonne sieste pour attendre la remise en état de votre foie. Et pas de somnifère surtout dont l'effet est aggravé par l'alcool (Romy Schneider en est morte).… Les hydrates de carbone, pain, craquelins...) sont plutôt alcalinisants.
              Il est évidemment peu recommandé de faire à nouveau un gueuleton !
              Le plus terrible, c’est effectivement le repas du premier de l’an après le réveillon de la veille !!

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :