• "Bon" et "mauvais" cholestérol.

    "Bon" et "mauvais" cholestérol.

                Il est certain qu''au moment des fêtes on mange trop de sucres et trop de graisses. Le sucre conduit vers le diabète elles graisses vers l'excès de cholestérol, qui favorise l'hypertension artérielle et les maladies de cœur.
                Et certains font en début d'année un examen de contrôle médical, pour lequel on fait une prise de sang pour mesurer diverses concentrations de composés chimiques.
                Alors vous vous avez parce que votre taux de cholestérol dépasse la norme (supérieur à 2g/l). Vous avez tort; il faut analyser les chiffres de façon plus détaillée en regardant les lignes suivantes de votre analyse.

                Voyons d'abord quel est le risque pour nos artères :   
                L athérosclérose  est une  perte d’élasticité des artères due à la sclérose, provoquée par l’accumulation de corps gras (essentiellement le mauvais cholestérol) au niveau du tissu interne des artères. Ce dépôt constitue alors l’athérome qui pourra aller de la simple plaque rétrécissant la lumière artérielle (sténose) jusqu’à l’obtuération du vaisseau (thrombose), qui risque de provoquer des phlébites, des oedèmes pulmonaires, des AVC ou des infrctus.

                Toutes les artères du corps peuvent être atteintes par l’athérome mais surtout les artères de gros et de moyen calibre : l’aorte et les artères des membres, les carotides, les artères rénales, les artères coronaires, les artères digestives.
                L’athérome va progressivement infiltrer les tissus de l'artère provoquant une calcification par dépôt de carbonate de calcium et de cristaux de cholestérol. La plaque est d’abord lisse puis peut s’ulcérer et alors entrainer la migration en aval de débris d’athérome ou l’adhésion de caillots. Les tissus se décollent et, avec les caillots, vont obstruer l'artère.
                Il s'agit donc d'un risque grave et dangereux.

                Mais voyons maintenant ce qu'est le cholestérol.
                Le cholestérol est une graisse apportée pour un tiers par l'alimentation(origine exogène) et aux deux tiers fabriquée par le foie, qui peut produire à partir de protéines, de graisses et de glucides, un gramme de cholestérol par jour ! On peut assimiler le cholestérol à une particule de graisse qui se déplace dans notre corps via la circulation sanguine. Le cholestérol est un lipide (une graisse), et un stérol (alcool donc groupement -C-OH), qui est le précurseur de nombreuses synthèses dans notre organisme 

                Le cholestérol est indispensable à organisme car il a plusieurs fonctions :
                        - Participer à la constitution des membranes des cellules de notre corps ;
                        - Contrôler le développement de certaines cellules du foetus ;
                        - Participer à la formation de synapses du système nerveux;
                        - Entrer dans la composition de la bile ;
                        - Participer à la protection des os contre la décalcification, en étant unprécurseur de la vitamine D;
                        - Il fait partie de la graisses corporelle.  

                Les divers taux de cholestérol :
                Vous avez sûrement entendu parler de “bon” et de “mauvais” cholestérol : ces appellations sont erronées et un abus de langage : il n'y a qu'un seul cholestérol.

                Par contre il y a deux modes de transport du cholestérol dans le sang, mettant en jeu deux types de protéines.
                Le cholestérol n’est pas soluble dans le sang et il faut donc que d’autres molécules se chargent de le transporter des lieux de production aux cellules de notre corps; ce sont ces protéines de transports que l’on appelle ainsi, mais elles ne sont pas du cholestérol.

    "Bon" et "mauvais" cholestérol.

                Les lipoprotéines à basse densité (LDL : Low Density Lipoprotein) et les lipoprotéines à très basse densité (VLDL), transportent donc le cholestérol, ce qui est bénéfique, mais des taux importants de LDL ou VLDL conduisent au dépôt de cholestérol sur les parois des artères.
                En effet les récepteurs à LDL et VLDL du foie et des tissus sont en effet très sensibles et, au moindre changement biochimique d'une LDL, du fait d'une oxydation ou dégradation liée à la fumée de cigarette ou à d'autres facteurs, les lipoprotéines transportant le cholestérol ne sont plus reconnues, et sont alors phagocytées par les globules blancs, puis forment un dépôt dans les vaisseaux sanguins sous forme de “plaques d'athérome”, ce qui accroît le risque de maladies cardiovasculaires, comme on l'a vu ci-dessus
                D’où pour les LDL et VLDL, le nom de « mauvais » cholestérol, alors que ce n’est pas du cholestérol.

                Les lipoprotéines à haute densité (HDL : High Density Lipoprotein) déchargent les artères et les tissus extrahépatiques du cholestérol oxydé, et le ramènent vers le foie où il est dégradé ; on parle alors de « bon » cholestérol, même si le cholestérol récupéré est usé et va être recyclé .

                En définitive : 
                            - Plus le taux sanguin de HDL-cholestérol est élevé, plus le risque d'athérosclérose est faible ;

                            - A contrario le risque d'athérosclérose est d'autant plus fort que le LDL-cholestérol est élevé.
                Dans votre résultat d'analyse, vous devez trouver le taux de cholestérol total, celui de LDL En fait le taux de cholestérol total est voisin de la somme LDL + HDL puisqu'il est transporté principalement par ces deux protéines. Mais il peut être légèrement supérieur car il y a un peu de cholestérol libre dans le sang (non transporté).
                Les taux normaux de ces substances sont les suivant :
                            - cholestérol       < 2g/l
                            - LDL                  <1,6 g/l
                            - HDL                 > 0,35 g/l
                            - Triglycérides   < 1,5 g/l
              Les triglycérides sont une autre catégorie de lipides, qui est associée au risque d'athérosclérose, mais de façon moins nette que le cholestérol. 
              Toutefois la valeur maximale admise du LDL peut être moindre si vous avez des "facteurs de risque" que seul le médecin peut estimer (tabagisme, hypertension artérielle, sédentarité, surpoids, trop de cholestérol.total, hérédité, diabète, maladies notamment cardio-vasculaires ...) : il est courant de prendre des valeurs maximales de 1,3, 1,0 ou 0,7 g/l pour un deux ou trois facteurs de risque.

                Don,sii vous avez un peu trop de cholestérol, ce n'est pas grave si vous avez beaucoup d'HDL qui l'éliminera. Par ailleurs ce taux augmente avec l'âge et on considère qu'il est normal au dessous de 2g, plus la valeur de l'âge après la virgule (2,60 g:litre à 60 ans, à condition d'avoir un LDL normal et un HDL élevé.
                Ce qui est mauvais c'est d'avoir trop d'LDL

     
     
     

     

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :