• Bizarreries de notre cerveau.

         J’ai lu dans des compte-rendus d’études sur le cerveau deux informations qui m’ont  paru assez originales et je veux donc vous en donner l’essentiel.

    Bizarreries de notre cerveau.



        Comment sembler grand quand on est petit ?

        Dans une étude de l'Université du Maryland, des acteurs devaient adopter des comportements de domination ou de soumission, et les spectateurs devaient ensuite estimer la taille de ces acteurs.
        Les comportements de dominance (sourcils froncés, regard direct, épaules déployées et jambes détendues et gestes de mouvements des bras ou le doigt pointé) ont augmenté en moyenne de 15 centimètres la taille attribuée à l'acteur,        
        Les attitudes de soumission [sourcils relevés, regard oblique, bras croisés, jambes serrées et gestes tels que se toucher le cou ou se tordre les mains...) ont entraîné des évaluations proches de la taille de l’acteur ou un peu inférieures.
        D’après les psycho-sociologues, les attitudes de domination semblent activer un réflexe remontant aux origines de l'homme :  les individus les plus grands étaient généralement les meneurs dans un groupe, car plus forts et plus visibles et donc plus dangereux pour les autres..

    Reste à savoir ce qui se passe quand un individu très puissant est... tout petit ! (ne me faites pas de procès d’intention, je ne fais allusion à aucun homme politique, je ne me permettrais pas LOL)

        Je devine si tu fais une addition ou une soustraction !

    Bizarreries de notre cerveau.

         Les neuro-scientifiques Stanislas Dehaene, André Knops et leurs collègues de l'INSERM, du CEA, du Collège de France et de l'Université Paris Sud ont trouvé récemment que les zones du cerveau commandant les mouvements des yeux sont impliquées lors de la réalisation d'un calcul mental.
        Ils ont remarqué que les yeux d'une personne qui essaie de faire une soustraction mentalement, dans 70% des cas, réalisent une petite saccade vers la gauche, alors que ce mouvement oculaire se porte vers la droite lorsqu'il s'agit d'une addition. Bizarre non ?
        Les neuroscientifiques ont examiné l'activité du cerveau lorsqu'on déplace son regard vers la droite ou vers la gauche, et ont détecté de toutes petites différences dans la forme des aires activées par l'une ou l'autre de ces tâches, ce qui permet uniquement en observant son activité cérébrale, de savoir si une personne était en train de déplacer son regard vers la droite ou vers la gauche.
        Puis en faisant faire à leurs patients des opérations mentales et en observant l’activité cérébrale de ces aires (et pour vérification en filmant le regard de la personne), ils ont montré que l'on a tendance à regarder à gauche lorsqu'on fait une soustraction, et à droite quand on réalise une addition. (Là encore ne me prêtez aucune allusion politique !)
         Cette découverte signifie que certaines zones du cerveau sont utilisées pour diverses tâches, ici le calcul mental et le repérage visuel dans l'espace.
        Le lien entre calcul et mouvements visuels peut s'envisager de la façon suivante : depuis des millénaires, l'être humain est habitué à évaluer la quantité d'objets dans un ensemble (le nombre de bêtes dans un troupeau, ou d'arbres dans un bosquet) en déplaçant son regard d'un objet à un autre. D'ailleurs, le simple fait de compter sur ses doigts, (comme le fait un enfant qui apprend à compter),  suppose d'augmenter graduellement une quantité en déplaçant son regard. Une étape légèrement plus perfectionnée du comptage consiste ensuite à déplacer son regard d'un objet à l'autre sans s'aider de sa main, en parcourant du regard l'environnement visuel, chaque objet décompté étant assimilable à une unité ou à un point. Le calcul mental supposerait alors de déplacer son regard au sein d'une collection de points imaginaires.
        Quant à savoir pourquoi la soustraction correspond à des saccades vers la gauche et l'addition vers la droite, cela s'explique peut-être par le fait que nous sommes culturellement habitués à faire augmenter les nombres sur un axe allant de la gauche vers la droite, mais cela me paraît bien léger comme explication !

        Je vous en prie ne passez pas ce dimanche à faire faire des additions et des soustractions à votre famille en regardant leur tête : ils vous prendront pour un fou ou une folle !

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    1
    Mercredi 16 Octobre 2019 à 16:39

    Il y a d'autres explications qui peuvent êtres trouvées aussi je pense! Truc tout bête: en fonction de si on est droitier ou gaucher déjà, on ne sollicite pas exactement les mêmes parties de notre cerveau, et on aura tendance a un peu plus développer la partie opposée de notre cerveau (si tu es droitier ton cerveau serait plus gaucher et si tu es gaucher ton cerveau plus droitier, dis grossièrement). Et ce détail peut changer pleins de choses, surtout en sachant (toujours selon quelques petites recherches) que la partie droite de notre cerveau correspondrait plutôt aux trucs artistiques (imagination, création, tout ça...)  et la partie gauche correspondrait a la logique (sciences, maths, etc). Notre société se veut plutôt droitière (chez nous en tout cas, on trouve rarement des gauchers).

    Ensuite, autre détail: pour les plus vieux (nan, j'insulte pas les vioc, juré) certains se rappelleront très probablement de l'association de la "gauche" a "lucifer"/"le mal" etc...  Bref, gauche = pas bien. Pas bien = négatif. En parallèle: droite = ok. Bien = positif.
    On a apprit et évolué dans cet état d'esprit plus ou moins consciemment. (notons que la mémoire génétique y fait aussi, donc au fil des générations ça s'est gravé naturellement dans nos têtes).

    Donc ce ne sont que des hypothèses que j'ai mais je pense que ça pourrait expliquer ces réactions qu'on pourrait avoir. ^^

      • Samedi 19 Octobre 2019 à 15:34

        Etre droitier ou gaucher est spécifique des centres moteurs des mains et n'implique aucune préférence d'autres centres. Les spécificité des centres se décident lors de la formation du foetus, puis ensuite de l'apprentissage. On a un pied préféré pour shooter, un oeil préféré pour viser et ce ne sont pas forcément tous gauche ou droite. Il y a 15% de gauchers et probablement lus si on ne les contrariait pas à l'apprentissage.

        La différenciation cerveau droit créativité, cerveau gauche logique est très générale et grossière. En fait les deux hémisphères ont des fonctions différentes pour chaque fonction et collaborent via l'énorme faisceau du "corps calleux"

        L'association droite bien gauche mal n'a aucune réalité. Simplement un droitier est moins adroit de la main gauche et donc on a dit qu'il était "gauche".

        En fait nous avons beaucoup d'autres préférences cérébrales et j'ai fait quelques articles là dessus.

        Tous les centres de notre cerveau sont tous liés nerveusement entre eux. Il y a donc d'innombrables réactions inconscientes de liens entre les actions que nous ne soupçonnons pas et si nous le découvrons, nous ne savons ps les expliquer.

         

    2
    Samedi 19 Octobre 2019 à 16:32

    En fait, d'une certaine façon, si, quand on se développe plus droitier ou gaucher (et je ne parle pas que de la main de laquelle on écrit, hein, évidemment), on ne sollicite (selon la tâche, les situations, nos préférences comme tu l'as cité) pas exactement toutes les mêmes parties de notre cerveau et nos neurones (il faudrait que je retrouve mes sources @-@). D'un droitier a un gaucher, la nuance existe bien. (ou alors je me plante effectivement totalement mais j'ai des doutes là dessus).

    Je sais bien que c'est général. ^^
    Concernant la note a propos de l'association (il y a longtemps) de la gauche a quelque chose de mal, c'est un fait. Je sais bien que c'est bidon, c'est évident. Mais si je le mentionnais c'est pour la petite théorie que j'ai laissé ensuite.

    J'ai juste envie de dire: officiellement aujourd'hui on ne sait toujours pas pourquoi on baille, ni a quoi ça sert. :p Il y a (et a eut) pas mal de théories mais toutes s'avèrent erronées.

    3
    Samedi 19 Octobre 2019 à 17:10

    J'ai fait un article sur le bâillement le 9 mars 2019.

    En ce qui concerne les mains, il semble qu'il y ait des gênes qui intervenant très tôt chez le foetus, rendrait plus facile l'accès aux centres moteurs de la main droite. Mais en fait le bébé n'est ni droitier ni gaucher. Il le devient en se servant plutôt d'une main pour attraper les objets et cela lui fait préférer cette main ensuite. Mais les premières fois l'aspect génétique interviendrait, ce qui expliquerait la majorité de droitier (beaucoup moindre chez les animaux).
    Mais on peut ensuite apprendre à écrire de la main droite même si on est gaucher, d'autant plus que notre écriture est conçue pour des droitiers.

    Par contre les zones du langage sont coté gauche à 99%  et le 1% ayant les centres de Wernicke et Broc à droite sont gaucher (sans doute une influence génétique). Mais l'hémisphère opposé analyse dans le langage l'intonation, l'émotion, les nuances, les images...

    Et en ce qui concerne la mémoire, tout le cerveau travaille en coopération, car même les centres moteurs ont une certaine mémoire de l'écriture.

    4
    Samedi 19 Octobre 2019 à 17:35

    Si j'y pense je passerai voir. ^^

    Et pas que notre écriture: beaucoup d'objets aussi!

    Wernicke... le nom ne me rappelle rien, il faudra que je vois un peu ça. :o (de manière générale je prend note de tout ce que tu me dis, merci!)

      • Samedi 19 Octobre 2019 à 17:59

        Tu trouveras des articles sur le langage avec notamment le rôle des centres de Wernicke, Broca et Geschwind et aussi, si cela t'amuse un article sur les hallucinations auditives. Chercher les titres dans Accueil, rubrique cerveau-langage.

    5
    Samedi 19 Octobre 2019 à 18:08

    Merci! ^^ Pour les hallu auditives je me suis déjà amusé il y a quelques années (et encore il n'y a pas si longtemps que ça), je pense avoir fait le tour mais je regarderai peut être aussi si ma patience ne fout pas le camp!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :