• Eloge de amitié.

       Les jeunes qui m'écrivent ne savent pas bien faire la différence entre camaraderie, amitié et amour. Je voudrais d'abord faire deux articles sur l'amitié.

     Une véritable, une grande amitié, les symptômes peuvent être voisins de ceux de l'amour, les manifestations également.
         On a envie de se voir, de s'écrire, de se téléphoner, l'absent (e) vous manque, on partage des joies, des peines, des confidences, des émotions et des peurs, des sourires et des rires, quelquefois (le moins possible) des pleurs, des travaux et des loisirs, quelquefois aussi des disputes.
         Un ami peut vous aimer, vous défendre, vous aider, vous complimenter, vous choyer autant qu'un petit ami, s'il est aussi gentil, attentionné et délicat, et si son amitié est grande et sincère. Il peut vous caliner presqu'autant.. (enfin, cela dépend jusqu'où vous vouliez aller ! ).

         L'amitié a quelques avantages :
              - vous pouvez avoir plusieurs amis, pas trop, mais trois ou quatre, sans problèmes et ils ne sont pas trop jaloux entre eux . Essayez donc d'avoir quatre petits-amis ! Je ne vous le recommande pas, sauf si vous êtes une menteuse à la logique sans faille, et si vos sentiments ne vous étouffent pas !!
              - vous pouvez surtout ne pas trop vous engager, attendre de mieux connaître vos amis, que votre personnalité et la leur s'affirment, que vous puissiez choisir avec moins de risque de courir à la rupture au bout de quelques temps. L'amitié épargne un chagrin d'amour.
              - l'amitié est reposante, il n'y a pas de scène de ménage, pas de jalousie, parce qu'on a regardé quelqu'un d'autre. L'amitié est en principe plus tolérante que l'amour.
              - l'amitié est en général plus fidèle et plus constante que l'amour. Une grande amitié partagée vraiment, rompt rarement sauf si l'un des deux manquent vraiment de tolérance. Elle excuse plus facilement les malentendus et les mensonges.

         Bien sûr l'amitié n'est pas l'amour, elle a ses limites : vous n'aurez pas la joie de faire des projets d'avenir, de choisir la couleur des rideaux de votre futur appartement ou le prénom de vos futurs enfants; mais faites vous vraiment de tels projets à votre âge ? Vous ne me l'avez pas dit. L'amour à votre âge est il durable au point de faire de tels projets?

         Votre personnalité comme celle des garçons ou des filles que vous cotoyez changera tellement entre 15 et 20 ans, et encore après, quand vous commencerez à travailler et à connaître un milieu d'adultes très différent de votre environnement actuel. Il faut que vous soyez conscient(e)s que vos deux personnalités ont plus de chances de diverger que de converger.
         L'amour qui, a votre âge, résistera jusqu'à l'âge adulte peut exister, (j'en ai connu), mais il est très rare, peut être encore plus rare aujourd'hui qu'il y a 50 ans.
     
        Si celui ou celle qui vous a charmé(e) veut rester un(e) grand ami(e), c'est qu'il ou ellevous aime suffisament, mais n'est pas sûr de ses sentiments, et ne veut pas s'engager trop vite, et au fond, c'est la personne la plus raisonnable. Mais rien ne dit que lorsqu'elle vous connaîtra mieux, lorsqu'elle aura “grandi”, elle ne devienne pas amoureux ou amoureuse de vous à son tour. Alors ne désespérez pas !

         Et je m'adresse là à certaines de mes correspondantes.
         A être trop pressée, vous risquez de rebuter celui qui vous considére comme une grande amie, mais qui veut avoir le temps de réfléchir avant d'aller plus loin.  Je ne crois pas qu'en insistant, en criant partout votre désespoir, en faisant parfois du chantage ou des gestes spectaculaires, vous arriviez à le séduire.
         L'amitié a besoin de calme et de sérénité pour s'épanouir, mais l'amour également.

         Loin de moi l'idée de vous empêcher d'être amoureuse. Mais je voudrais simplement que vous ne soyez pas désespérée parce que celui qui a touché votre coeur, veut pour le moment, rester uniquement un très grand ami, et ne se sent pas encore prêt à être votre “petit ami”.
         Et que cela ne vous empêche pas de profiter des joies de la vie que vous pouvez rencontrer.
        Quelqu'un pour qui j'ai beaucoup d'amitié, et qui a pourtant bien des soucis réels, me dit souvent, comme les latins autrefois, “carpe diem” et je l'admire beaucoup pour cette sagesse et cette sérénité, au milieu de ses peines.

         Cela dit, cet article ne s'adresse ni à celles qui ne souhaitent un petit ami que pour pouvoir en parler aux copines ou pour suivre la mode, ni aux mantes religieuses.! 

         Demain je voudrais vous faire lire deux écrits que j'ai reçus sur l'amitié.

    Eloge de amitié.

     

    Partager via Gmail

    3 commentaires